19 août 2017

6 mois de congé parental .. Et après ?

Je ne suis pas faite pour être à la maison

Voilà ce que j'ai répété, maintes fois, lors de mon premier congé maternité et de la naissance de ma fille. J'ai aimé passer du temps avec elle, mais ai été heureuse de pouvoir reprendre le chemin du travail, de retrouver une vie sociale, et de sortir du quotidien biberon/couches/siestes, la laissant entre de bonnes mains en crèche collective.

Deux ans et demi plus tard, j'ai accouché de ma deuxième fille. Contrairement à Lea, Mila n'a pas obtenu de place en crèche. Alors ... Assistante maternelle ? Nourrice ? Congé parental d'éducation ? Il a fallu se décider rapidement.

Pour des raisons professionnelles et personnelles, j'ai choisi la dernière option. Mon lieu de travail se situant à 1H30 de transports (et tout autant en voiture) de mon domicile, il m'était déjà difficile, avec un enfant, d'allier vie professionnelle et vie familiale. Avec deux enfants, qui ne seraient pas gardés au même endroit, cela relevait de la mission impossible. Non sans crainte, j'ai décidé, avec le soutien de mon conjoint, de changer temporairement de vie, avec des doutes, et beaucoup de questions.

Va-t-on tenir le coup financièrement ?
Si vous faîtes le choix du congé parental d'éducation, attendez-vous à subir une perte d'argent plus ou moins conséquente. Pour vous donner une idée, toutes aides comprises, je perds la moitié de mon salaire en étant mère au foyer. C'est énorme, je le sais, et je le vois, mais j'ai également réduit les coûts du quotidien : plus de carte de transports, plus de repas à l'extérieur, moins de coût pour la crèche de Lea, qui a continué d'y aller pour maintenir son équilibre et son épanouissement au sein de la structure. Il faut certes se serrer la ceinture, faire l'impasse sur les plaisirs d'avant et compter chaque dépense, mais c'est un "sacrifice" que j'était prête à faire pour ma famille. La gestion financière est différente, difficile selon les périodes, mais possible malgré tout.


Vais-je tenir le coup personnellement ? 
La patience est loin d'être une de mes qualités. Pourtant, j'ai dû apprendre, et j'apprends encore aujourd'hui. Les quatre premiers mois de vie de mon bébé ont été mouvementés. La fatigue n'aidant pas, je n'ai pas bien vécu la fin de mon congé maternité. Mais à présent, elle dort la nuit, et les coliques étant passées, c'est un bébé sourire, coquin et très bavard. Je peux enfin souffler et j'apprécie de pouvoir passer du temps avec elle et sa sœur, de les voir évoluer et d'assister aux premières étapes de la vie de mon bébé.


Vais-je être isolée socialement parlant ? 
Malheureusement, il faut l'avouer, oui. Mais j'avoue ne pas vouloir faire de nouvelles rencontres. Les "club de Mamans" ne m'intéressent pas. Les mentalités ont du mal à changer. Souvent, mère au foyer est synonyme de "femme à la maison, qui a beaucoup de temps pour elle, et qui n'a pas le droit de se plaindre". N'essayez pas de dire que vous êtes fatiguée, on ne vous prendra pas au sérieux. Alors bon, on fait la part des choses, on se concentre sur l'essentiel et on relativise.

Source : http://www.kopines.com


Quel est donc le bilan ? 
Plutôt positif ! Je ne regrette pas mon choix. La vie est courte, on arrive à s'en sortir, je profite de mes enfants. Que demander de plus ?

Source : http://crayondhumeur.blogspot.fr

32 commentaires:

  1. Je suis contente de te voir épanouie.
    En ce qui me concerne j'ai un peu plus de mal à le vivre étant très isolée (le papa ne vit pas avec moi, ma famille m'a tourné le dos et pour ceux dont ce n'est pas le cas, ils vivent au minimum à 450km - mon tonton et mes cousines).
    Parfois je me sens étouffer dans ce quotidien biberons/couches/jeux/siestes.
    Je vais donc essayer, des septembre sur, d'aller à la piscine avec ma boulilou d'amour (elle bébé nageur avec unous maître nageur et moi et aussi pour moi des longueurs) et aussi participer à des sorties, ateliers et rencontres à la maison des familles. Je verrais bien ainsi
    Et puis normalement fin septembre je récupère un PC et je pourrais reprendre le rythme avec un blog et des échanges...

    En tous cas, ton bonheur fait plaisir à voir. Je vous embrasse fort tous les 4. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Malorie, d'avoir pris le temps de me laisser un commentaire.
      Je te souhaite de pouvoir vivre les prochains mois plus sereinement.
      Je t'envoie ton enveloppe bientôt ;)
      Gros bisous <3

      Supprimer
  2. Pour tout mes enfants, j'ai pris le congé parental d'éducation. C'est un sacrifice financier mais mis bout à bout les autres dépenses que je faisais avant, je me suis vue faire des économies ! Après tout dépend, évidemment de tes revenues, mais cela a été mon cas. Tout en sachant que mes enfants étaient malade dès la naissance, et nécessitaient un traitement spécial, je ne pouvais les confier à moins que ce soit une infirmière pour leur apporter les soins nécessaires chaque jour donc pour moi, aucun regret, j'ai adoré être avec mes enfants les 3 premières années de leur vie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je l'avais voulu, je n'aurai pas pu le faire pour ma première, mais je suis contente qu'elle ait pu vivre ses trois premières années en crèche. C'est super que tu aies pu être aux côtés de tes trois enfants. Je trouve que le congé maternité est vraiment trop court. On a à peine le temps de profiter qu'il faut déjà repartir travailler.
      Bises

      Supprimer
  3. Le miens s'est terminé après 2 ans, et snif
    Etre mère au foyer a été tellement plus épanouissant que le travail...
    Au moins dans mon travail de mère au foyer j'étais considéré par mes enfants, alors qu'au travail...
    Malgré la perte financière, "les sacrifices", je recommencerais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu trouveras, peut être, un autre travail plus épanouissant. Je profite également de mon congé pour savoir ce que je veux faire de mon avenir professionnel, qui pour l'instant, est une grande interrogation.
      Merci d'avoir partagé ton expérience.

      Supprimer
  4. J'ai été là pour les deux et je le serai s'il y avait un bb3. Ma relation avec mes enfants est vraiment fusionnelles et on est très proches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est génial que tu aies pu être avec tes deux enfants !

      Supprimer
  5. Pour moi pas de congé mat pour la première mais j'ai prit 3 mois pour le second. Je ne regrette pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus important, qu'on prenne un congé parental ou pas, est de ne pas regretter et d'être en accord avec son choix ;)

      Supprimer
  6. Waouh je n'ai pas encore d'enfants mais je suis comme toi, je ne supporte pas être enfermé à la maison et y rester! J'aime tellement bouger aussi. Ça a du être dure pour toi au début mais l'amour de tes enfants à été pus fort que tout et c'est ce qu'il faut retenir.

    @sabrina.espritmode

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le beau temps aide beaucoup. Je ne suis pas souvent à la maison lorsqu'il fait beau. C'est une autre organisation, et d'autres sorties, mais ça me plait aussi :)

      Supprimer
  7. Pour ma part bientôt 1 an de congé, je reprends en octobre et je ne regrette pas. Bien sur ça a été difficile certaines fois, je me suis souvent sentie seule mais j'ai vu évoluer mon fils et ça, ça n'a pas de prix :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me dis aussi. Rien ne vaut le bonheur de mes enfants, alors, les jours sans, je fais avec ;)

      Supprimer
  8. Je n'ai pas d'enfant mais je suis convaincue que la presence d'une maman est primordiale pour le bebe, alors si en plus ca t'epanoui..
    Profite de ton bebe bisous

    RépondreSupprimer
  9. Coucou la belle,
    Je n'ai pas encore d'enfant mais si je peux rester à la maison ce serait top je pense car c'est important pour le bébé je crois :)
    Gros bisous à toi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie pour ton passage.
      Bisous !

      Supprimer
  10. Hello,

    Je n'ai pas d'enfant donc je ne peux pas vraiment juger. Mais avec ma bougeotte constante je ne sais pas comment je ferais.

    XoXo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu seras sûrement plus épanouie en repartant travailler ;)

      Supprimer
  11. Hello :)

    Le plus important c'est de faire comme tu le sens :)
    Moi j'aurai des enfants, au début je voudrais m'en occupé, c'est je pense normal (et pour mettre en crèche ou en nourrice, faut avoir quand même pas mal confiance) mais je serais je pense active en prviligeant le blog ou en me lanssant en AE dans la création de bijoux (car j'ai besoin de me sentir indépendante, et ne pas dépendre de quelqu'un d'autre pour vivre et faire vivre mon enfant). Je tiens énormément à cela, à l'indépendance.

    la bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'important est de ne pas être que Maman, mais d'essayer de s'accorder aussi du temps, que ce soit pour un projet pro ou juste pour soi ;).
      Je l'aurai confiée les yeux fermés à la crèche puisque mon aînée a pu s'épanouir dans cette structure, mais pour une nounou, je ne suis pas fan. Ne connaissant personne dans le coin, je n'étais pas sereine.
      Bises

      Supprimer
  12. Coucou,

    Dans mon cas, c'est ma vie professionnelle qui a morflée !
    Mon fils avait une place en crèche, mais une voiture pour deux, c'est donc moi qui est du me "sacrifier" professionnellement ! Depuis, mon fils va rentré en CP et je n'ai toujours pas repris le chemin du travail, pour cause, cette foutue voiture qu'on a toujours pas, en fait si, on en a acheté une, mais on est en justice depuis l'achat, on s'est fait arnaqué ! J'ai l'impression de ne servir à rien des fois !

    Belle soirée,

    Laura - Bambins, Beauté et Futilité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as pu voir évoluer ton fils, qui, je suis sure, est ravi d'avoir sa Maman près de lui ! J'espère que cette histoire de voiture va se finaliser !
      Bises

      Supprimer
  13. Le congé parental, parfois galère mais tellement de bonheur !

    RépondreSupprimer
  14. Je suis comme toi, je ne supporte pas être enfermée à la maison et y rester! Ça a du être dure au début mais je suis sure qu'avec le temps cela sera de plus en plus facile !

    Belle journée,

    Cha de ciaoflamingo.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! La pluie n'aidant pas, j'ai eu du mal à rester à la maison, avec la fatigue s'accumulant. Mais maintenant, ça va mieux. Dès qu'il y a un rayon de soleil, on sort ;)

      Supprimer
  15. C'est une décision très courageuse. J'avoue que j'avais hésité aussi, mais le côté financier l'a malheureusement emporté sur le reste. Nous avions beaucoup trop de frais pour pouvoir le fair. On s'est "arrangé" autrement. Mais je suis admirative, ce n'est pas facile. Bisous :) x

    RépondreSupprimer
  16. Voilà une grande décision dont tu peux être fière ! Tu vas pouvoir passer du temps avec tes enfants et c'est vrai qu'avec un travail loin de ton domicile, les autres options étaient compliquées.

    Claire
    www.simplementclaire.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact ! J'espère pouvoir trouver autre chose plus près une fois mon congé terminé !

      Supprimer

Merci pour ton petit mot et ton soutien ♡