24 avr. 2019

Yoko Imoto - Les moufles

Tout bonheur qui ne peut se partager n'est pas le vrai bonheur -  Antoine Claude Gabriel Jobert

Yoko Imoto - Les moufles

Synopsis : Quand il fait froid, les moufles tiennent chaud aux mains. Mais que faire quand on n'en a qu'une ? Une douce histoire sur l'apprentissage du partage, par Yôko Imoto, auteure culte et incontournable de la littérature jeunesse au Japon.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 19 novembre 2015
Editions Nobi Nobi - 48 pages
13.50 euros (broché) 
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

L'hiver est là et il fait froid ! Mimi a froid aux mains et demande à sa sœur de lui prêter ses moufles. Mais pas besoin de la paire, une suffit, puisque les deux sœurs se donnent la main. Elles vont alors tenter une expérience. Peut-on partager sa chaleur avec les autres, toujours avec une seule moufle ? 

Je suis tombée par hasard sur cet ouvrage lors de notre sortie hebdomadaire à la bibliothèque. La couverture, toute mignonne, a immédiatement attiré mes yeux. En lisant l'histoire à mes filles, je suis sous le charme de la petite Mimi, qui est également le surnom de ma seconde fille Mila. 

Yoko Imoto - Les moufles

Cet album traite de deux valeurs qui me tiennent à cœur : le partage et la solidarité. En effet, la grande sœur de Mimi lui prête sa paire de moufles afin qu'elle n'ait pas froid. Ayant deux filles qui se chamaillent parfois souvent pour le même jouet, j'ai apprécié de pouvoir leur lire cette histoire, pour leur montrer l'importance du partage. 

Le partage allant avec la solidarité, nous voyons à travers ce livre qu'en prêtant sa paire de moufles aux différents animaux, une véritable chaîne se créé. Ainsi, aucun d'entre eux n'aura froid aux mains, puisque d'autres seront là pour les réchauffer !

Yoko Imoto - Les moufles

Conseillé dès 3 ans, Yoko Imoto a créé un album tout en douceur, tant sur le texte qu'au niveau des illustrations. L'histoire étant très courte, vous pourrez facilement la lire à vos enfants à partir de 2 ans.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

Yoko Imoto les moufles pinterest

12 avr. 2019

Alexandre Seurat - La maladroite

La maltraitance, ça marque un enfant à vie.


Synopsis : Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes… Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 19 août 2015
Editions Rouergue - 121 pages
13.80 euros (broché) - 6.49 (ebook)
existe également au format poche à 5.90 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

Diana, c'est ce bébé né sous X, puis récupéré par sa mère à l'âge d'un mois. 
Diana, c'est cet enfant dit difficile, en retard sur les autres, qui ne trouve pas sa place, presque invisible. 
Diana, c'est cette petite fille, le souffre-douleur de sa famille, de ses camarades d'école. 
Diana, c'est l'enfant que tout le monde a voulu aider, mais que personne n'a pu sauver.

Rentrée littéraire 2015, j'ai longtemps laissé ce livre traîner dans ma pile à lire. Pour les lecteurs arrivant sur mon blog, j'ai toujours été amatrice de témoignages et de livres traitant sur les enfances difficiles. Cependant, depuis que je suis devenue Maman, j'en lis moins car j'ai du mal à me détacher de ces histoires, qu'elles soient réelles ou fictives.

En week-end chez mes parents et équipée de ma liseuse, je suis revenue sur mes livres les plus anciens. 121 pages, de quoi occuper mon aller-retour à Paris dans le métro. 121 pages qui m'ont laissée la gorge nouée.

Sans jugement, par le biais d'un récit aux mots simples mais intenses, Alexandre Seurat évoque la maltraitance infantile, et dénonce indirectement l'incompétence des institutions. 

Si tout le monde connaissait le quotidien dramatique de Diana, rien n'a été fait pour elle, du moins pas jusqu'au bout. Ce roman est tel un coup de poing dont on ne ressort pas indemne. Après ma lecture, j'ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil. La violence est un fléau que je ne comprendrais jamais.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

D'après  l’association de protection de l’enfance L’Enfant Bleu, 1 enfant sur 5 est touché par la maltraitance infantile, physique et/ou psychologique. Affolant !

maltraitance infantile
Source : http://stopalamaltraitancedesenfants.over-blog.com

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous ♡


Chronique Alexandre Seurat - La maladroite


1 avr. 2019

Que vaut le déodorant Schmidt's à la bergamote ?

déodorant Schmidt's à la bergamote et au citron vert

Si vous me suivez un peu, vous savez que j'essaie de passer à des cosmétiques plus sains, et surtout que je tente de réduire mes déchets. Même si je suis sur la bonne voie, le chemin est encore long puisque je veux d'abord terminer mes produits en stock avant d'acheter. 

L'année dernière, j'ai pu tester le déodorant à la lavande de la marque Schmidt's, en format stick. Si celui-ci m'avait beaucoup plu au départ, je me suis finalement lassée de l'odeur qui a fini par me gêner. En effet, j'avais l'impression qu'elle restait sur ma peau, même après m'être lavée. De plus, il laissait des traces jaunes sur mes vêtements blancs. Adorant porter du blanc en été, j'ai du dire adieu à mes débardeurs et t-shirt de cette couleur.

Ayant tout de même apprécié son efficacité, j'ai souhaité tenter de nouveau l'expérience, mais avec un autre parfum, et un autre packaging. Sa version en pot en verre m'a convaincue, car je vais pouvoir le réutiliser une fois vide. 

--------------------------------------------------------- Ce qu'en dit la marque -----------------------------------------------------

Neutralisez les mauvaises odeurs naturellement avec le Déodorant Pot Bergamote Citron SCHMIDT’S. Ce déodorant végan ne contient pas d’aluminium ou autre ingrédient plus ou moins polémique. 

Il est formulé à base d’ingrédients d’origine naturelle qui bloquent la transpiration en absorbant l’humidité et qui éliminent les odeurs.Il respecte la zone sensible des aisselles, proche des glandes mammaires et fragilisée par les épilations.

Ce Déodorant Pot Bergamote Citron SCHMIDT'S est tout ce qu’il y a de plus respectueux de l’environnement et de notre peau, non testé sur des animaux et adapté aux peaux sensibles.

--------------------------------------------------------------- Mon avis -----------------------------------------------------------------

Parlons tout d'abord du format. Habituée aux sprays et sticks, j'avais peur de ne pas m'acclimater à cette nouvelle façon de faire. Effectivement, ici, il faut prélever un peu de matière à l'aide de la mini spatule. Vous la déposez ensuite sur vos doigts ou directement sous votre aisselle et vous frottez pour faire pénétrer le produit. J'ai beaucoup apprécié la spatule, rendant l'utilisation plus hygiénique. 
Le flacon en verre est également un plus car il ne finira pas dans ma poubelle, mais sera réutilisé prochainement pour contenir un déodorant ou un dentifrice maison, j'hésite encore. 

déodorant Schmidt's bergamote citron-vert

Venons-en au point capital : son efficacité ! En comparaison avec celui à la lavande, j'ai trouvé que ce dernier régulait mieux la transpiration. Néanmoins, le parfum Bergamot/citron-vert est moins entêtant et plus appréciable. L'ayant utilisé durant l'automne et l'hiver, je ne peux pas garantir une efficacité sans faille en pleine canicule, mais pour moi il a fait son job. 

Sur la durée, en comparaison avec son prix, je suis agréablement surprise ! Ce déodorant m'a duré 5 mois. Alors certes, vous payez le prix fort au départ, mais finalement, après, vous n'avez pas besoin d'en acheter tous les mois ! 

En conclusion, je suis ravie d'avoir pu découvrir ce nouveau parfum, et ce nouveau format vers lequel je reviendrai sûrement prochainement. Toujours en quête du produit parfait, j'utilise actuellement le déodorant solide de chez Lamazuna. 

-------------------------------------------------------- Prix & Disponibilités ----------------------------------------------------------

13.50 euros chez Paraselection

La marque étant assez répandue, vous pouvez également le trouver sur d'autres sites Internet et en magasin.

Et vous, qu'utilisez-vous ?
Avez-vous un déodorant à me conseiller ? 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

déodorant Schmidt's bergamote citron vert pinterest

27 mars 2019

Anna Llenas - La couleur des émotions

la couleur des émotions anna llenas

Synopsis : Le monstre des couleurs se sent tout barbouillé aujourd'hui. Ses émotions sont sens dessus dessous ! Il ne comprends pas ce qui lui arrive. Réussira-t-il à mettre de l'ordre dans son cœur et à retrouver son équilibre ?

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 19 mai 2017
Editions Quatre Fleuves - 46 pages
11.90 euros (broché)
existe également en version pop-up - 21.90 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

C'est l'histoire du monstre des couleurs. Aujourd'hui, il ne sens pas très bien. Ses émotions sont toutes mélangées ! Comment faire pour qu'il redevienne "normal" ? 

Ma fille Lea a toujours été très sensible. En grandissant, elle a gardé cette forte sensibilité, parfois déroutante. Bien qu'essayant d'être toujours à son écoute, parfois, la lassitude et la fatigue prennent e dessus. Aors, comme elle ne sait pas toujours exprimer la raison de sa colère, de sa frustration ou de sa tristesse, je tente de l'accompagner à travers la lecture. Si vous me suivez un peu, vous savez que j'adore les livres, et mes filles aussi, pour mon plus grand bonheur.

J'ai beaucoup entendu parler de "La couleur des émotions" et l'ai trouvé par hasard dans ma bibliothèque. Travaillant également sur les couleurs avec le garçon que j'accueille dans le cadre de mon activité d'Assistante Maternelle, je n'ai pas hésité longtemps avant de l'emprunter.

le monstre des émotions anna llenas

Nous retrouvons donc ce monstre des couleurs tout barbouillé. Aucune émotion n'est à sa place, et c'est le grand fouillis dans ses sentiments. Alors, avec les enfants, nous l'avons aidé à se retrouver.

Chaque émotion est couplée à une couleur. Par exemple, le jaune représente la joie, le rouge la colère etc ... Cela permet aux enfants de bien associer les deux. Pour la petite anecdote, le garçon que j'accueille avait du mal à mémoriser la couleur bleue. Depuis nos nombreuses lectures de ce livre, il l'a depuis bien assimilée ! 

le monstre des émotions la joie

En plus de la couleur et de l'émotion associée, on nous explique pourquoi le monstre des couleurs est jaune, rouge etc ... Cela nous a permis de concrétiser aussi chaque émotion en racontant une situation qui nous a rendu joyeux ou en colère.

C'est un livre que j'ai vraiment beaucoup apprécié, et que je compte reprendre de temps en temps pour avoir une piqûre de rappel. Pour prolonger le travail, les enfants ont ensuite dû reconnaître chaque bonhomme et les colorier avec la couleur de l'émotion correspondante. Et ils s'en sont très bien sortis ! 

Conseillé à partir de 3 ans, je trouve que c'est un excellent support pour que l'enfant puisse essayer de décrire au mieux ce qu'il ressent. C'est un livre que je vous recommande !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

la couleur des émotions anna llenas

27 févr. 2019

Plus d'un an de Cup menstruelle : Mon bilan

"On ne naît pas femme : on le devient..." - Simone de Beauvoir

Ah la protection féminine face aux menstruations, quel grand débat. Avant, c'était simple, vous n'aviez que deux choix : serviettes hygiéniques ou tampons. Vous pouviez aussi pratiquer le flux instinctif libre, mais personnellement, c'est une option que je n'ai jamais essayée. 
Aujourd'hui, nous avons enfin la chance d'avoir des propositions de protection plus élargies, et surtout moins néfastes pour notre corps et pour l'environnement. 

Il y a quasiment deux ans, j'ai sérieusement réfléchi à trouver un moyen de protection plus écologique et plus économique que les serviettes hygiéniques jetables. J'hésitais entre les serviettes lavables et la cup menstruelle. Finalement, mon choix s'est porté sur cette dernière. Pourquoi ? Comment ? En suis-je satisfaite ? 

be'cup, emballage packaging


Pourquoi la cup ? 


Comme je le disais plus haut, j'hésitais avec les serviettes hygiéniques lavables. Cependant, je n'étais pas prête à passer le cap de laver mes serviettes. De plus, ayant un flux abondant, j'avais peur qu'elles ne soient pas assez absorbantes. Mais je vous en reparlerai prochainement dans un autre article, car depuis, j'ai passé le cap ! 

Enfin, j'avais à ce moment-là un implant contraceptif, qui m'a complètement déréglée. J'avais mes règles deux fois par mois. Autant vous dire que le budget de protections hygiéniques explosait. C'était donc le moment parfait pour adopter une méthode plus économique et écologique

Mais c'est quoi la cup ? 


La cup ? C'est simple. C'est une coupe en silicone médical, comme son nom l'indique, permettant de recueillir le flux de vos menstruations. Elle s'insère dans le vagin et vous permet d'être tranquille de nombreuses heures, sans soucis de fuites ou d'odeurs désagréables. De plus, elle ne contient aucun agent blanchissant ni déodorant. Cependant, je pense qu'il est utile de préciser que la cup ne protège pas du Syndrome du Choc Toxique. Il convient bien entendu d'avoir une hygiène irréprochable.

Vous pouvez la garder environ cinq ans. Je vous laisse calculer les économies faites ! 


la cup menstruelle be'cup

Comment ? 


Non, je ne vais pas vous expliquer en détail comment vous servir d'une cup menstruelle, rassurez-vous ! Pour cela, je vous insère une vidéo explicative 


Par contre, je peux vous dire comment je me la suis procurée. J'ai tout simplement été faire mes courses habituelles, et je suis tombée dessus ... chez Leclerc. Lorsque je l'ai achetée, elle n'existait qu'en deux tailles : la taille 1 pour les femmes de moins de 30 ans ou n'ayant pas d'enfant, et la taille 2 pour les femmes de plus de 30 ans ou ayant déjà un ou plusieurs enfants. Depuis, j'ai appris qu'il y avait une taille 3 pour les flux très abondants. 

Certaines d'entre vous en commentaires m'indiquent que la Cup est incompatible avec le stérilet. Sachez que j'ai demandé conseil à ma sage-femme et qu'elle m'a confirmé que les deux sont compatibles. Il faut simplement bien faire attention à l'effet ventouse lors de l'insertion et du retrait de la Cup. Pour information, j'ai un stérilet et la cohabitation mensuelle se passe bien ^^.

La cup, mon bilan ! 


Plus d'un an et demi après avoir changé mon mode de protection intime, je pense que je peux largement donner mon avis.

Côté économies, je suis servie ! Je ne me suis pas amusée à calculer exactement, mais j'ai payé ma cup une quinzaine d'euros. Le paquet de serviettes hygiéniques est d'environ 2€50 ... Pas besoin d'être bonne en mathématiques pour constater que l'achat d'une cup est vite rentabilisé ! 

Côté écologie, je suis servie également ! Plus de déchets dans mes toilettes ou ma salle de bains, puisque la cup est réutilisable tout au long de votre cycle. Personnellement, je la stérilise avant chaque cycle à l'ancienne, avec une casserole et de l'eau bouillante. 

Et enfin, quel gain de place ! Plus besoin de faire le stock chez soi ou pour le sac à mains. Quant aux déplacements et vacances, elle trouvera rapidement un petit coin de valise pour partir avec vous si besoin est ! 

Mon seul bémol, et encore, cela ne me pose pas de problème, est que la cup ne reste pas transparente très longtemps à force d'utilisation. Mais bon, tant que vous avez une bonne hygiène et que vous savez que votre cup est propre, personne n'ira vérifier sa couleur ^^.

Vous l'aurez donc compris, je suis très satisfaite de ce produit. Je ne peux que vous parler de ma be'Cup, n'en ayant pas testé d'autres, mais vous pouvez en trouver dans d'autres marques, en magasin ou sur Internet, avec d'autres couleurs et à des prix différents. 

Et vous, qu'utilisez-vous ? 
Que pensez-vous de la cup ? 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

cup menstruelle : épingle pour pinterest