24 avr. 2019

Yoko Imoto - Les moufles

Tout bonheur qui ne peut se partager n'est pas le vrai bonheur -  Antoine Claude Gabriel Jobert

Yoko Imoto - Les moufles

Synopsis : Quand il fait froid, les moufles tiennent chaud aux mains. Mais que faire quand on n'en a qu'une ? Une douce histoire sur l'apprentissage du partage, par Yôko Imoto, auteure culte et incontournable de la littérature jeunesse au Japon.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 19 novembre 2015
Editions Nobi Nobi - 48 pages
13.50 euros (broché) 
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

L'hiver est là et il fait froid ! Mimi a froid aux mains et demande à sa sœur de lui prêter ses moufles. Mais pas besoin de la paire, une suffit, puisque les deux sœurs se donnent la main. Elles vont alors tenter une expérience. Peut-on partager sa chaleur avec les autres, toujours avec une seule moufle ? 

Je suis tombée par hasard sur cet ouvrage lors de notre sortie hebdomadaire à la bibliothèque. La couverture, toute mignonne, a immédiatement attiré mes yeux. En lisant l'histoire à mes filles, je suis sous le charme de la petite Mimi, qui est également le surnom de ma seconde fille Mila. 

Yoko Imoto - Les moufles

Cet album traite de deux valeurs qui me tiennent à cœur : le partage et la solidarité. En effet, la grande sœur de Mimi lui prête sa paire de moufles afin qu'elle n'ait pas froid. Ayant deux filles qui se chamaillent parfois souvent pour le même jouet, j'ai apprécié de pouvoir leur lire cette histoire, pour leur montrer l'importance du partage. 

Le partage allant avec la solidarité, nous voyons à travers ce livre qu'en prêtant sa paire de moufles aux différents animaux, une véritable chaîne se créé. Ainsi, aucun d'entre eux n'aura froid aux mains, puisque d'autres seront là pour les réchauffer !

Yoko Imoto - Les moufles

Conseillé dès 3 ans, Yoko Imoto a créé un album tout en douceur, tant sur le texte qu'au niveau des illustrations. L'histoire étant très courte, vous pourrez facilement la lire à vos enfants à partir de 2 ans.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

Yoko Imoto les moufles pinterest

12 avr. 2019

Alexandre Seurat - La maladroite

La maltraitance, ça marque un enfant à vie.


Synopsis : Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes… Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 19 août 2015
Editions Rouergue - 121 pages
13.80 euros (broché) - 6.49 (ebook)
existe également au format poche à 5.90 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

Diana, c'est ce bébé né sous X, puis récupéré par sa mère à l'âge d'un mois. 
Diana, c'est cet enfant dit difficile, en retard sur les autres, qui ne trouve pas sa place, presque invisible. 
Diana, c'est cette petite fille, le souffre-douleur de sa famille, de ses camarades d'école. 
Diana, c'est l'enfant que tout le monde a voulu aider, mais que personne n'a pu sauver.

Rentrée littéraire 2015, j'ai longtemps laissé ce livre traîner dans ma pile à lire. Pour les lecteurs arrivant sur mon blog, j'ai toujours été amatrice de témoignages et de livres traitant sur les enfances difficiles. Cependant, depuis que je suis devenue Maman, j'en lis moins car j'ai du mal à me détacher de ces histoires, qu'elles soient réelles ou fictives.

En week-end chez mes parents et équipée de ma liseuse, je suis revenue sur mes livres les plus anciens. 121 pages, de quoi occuper mon aller-retour à Paris dans le métro. 121 pages qui m'ont laissée la gorge nouée.

Sans jugement, par le biais d'un récit aux mots simples mais intenses, Alexandre Seurat évoque la maltraitance infantile, et dénonce indirectement l'incompétence des institutions. 

Si tout le monde connaissait le quotidien dramatique de Diana, rien n'a été fait pour elle, du moins pas jusqu'au bout. Ce roman est tel un coup de poing dont on ne ressort pas indemne. Après ma lecture, j'ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil. La violence est un fléau que je ne comprendrais jamais.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

D'après  l’association de protection de l’enfance L’Enfant Bleu, 1 enfant sur 5 est touché par la maltraitance infantile, physique et/ou psychologique. Affolant !

maltraitance infantile
Source : http://stopalamaltraitancedesenfants.over-blog.com

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous ♡


Chronique Alexandre Seurat - La maladroite


1 avr. 2019

Que vaut le déodorant Schmidt's à la bergamote ?

déodorant Schmidt's à la bergamote et au citron vert

Si vous me suivez un peu, vous savez que j'essaie de passer à des cosmétiques plus sains, et surtout que je tente de réduire mes déchets. Même si je suis sur la bonne voie, le chemin est encore long puisque je veux d'abord terminer mes produits en stock avant d'acheter. 

L'année dernière, j'ai pu tester le déodorant à la lavande de la marque Schmidt's, en format stick. Si celui-ci m'avait beaucoup plu au départ, je me suis finalement lassée de l'odeur qui a fini par me gêner. En effet, j'avais l'impression qu'elle restait sur ma peau, même après m'être lavée. De plus, il laissait des traces jaunes sur mes vêtements blancs. Adorant porter du blanc en été, j'ai du dire adieu à mes débardeurs et t-shirt de cette couleur.

Ayant tout de même apprécié son efficacité, j'ai souhaité tenter de nouveau l'expérience, mais avec un autre parfum, et un autre packaging. Sa version en pot en verre m'a convaincue, car je vais pouvoir le réutiliser une fois vide. 

--------------------------------------------------------- Ce qu'en dit la marque -----------------------------------------------------

Neutralisez les mauvaises odeurs naturellement avec le Déodorant Pot Bergamote Citron SCHMIDT’S. Ce déodorant végan ne contient pas d’aluminium ou autre ingrédient plus ou moins polémique. 

Il est formulé à base d’ingrédients d’origine naturelle qui bloquent la transpiration en absorbant l’humidité et qui éliminent les odeurs.Il respecte la zone sensible des aisselles, proche des glandes mammaires et fragilisée par les épilations.

Ce Déodorant Pot Bergamote Citron SCHMIDT'S est tout ce qu’il y a de plus respectueux de l’environnement et de notre peau, non testé sur des animaux et adapté aux peaux sensibles.

--------------------------------------------------------------- Mon avis -----------------------------------------------------------------

Parlons tout d'abord du format. Habituée aux sprays et sticks, j'avais peur de ne pas m'acclimater à cette nouvelle façon de faire. Effectivement, ici, il faut prélever un peu de matière à l'aide de la mini spatule. Vous la déposez ensuite sur vos doigts ou directement sous votre aisselle et vous frottez pour faire pénétrer le produit. J'ai beaucoup apprécié la spatule, rendant l'utilisation plus hygiénique. 
Le flacon en verre est également un plus car il ne finira pas dans ma poubelle, mais sera réutilisé prochainement pour contenir un déodorant ou un dentifrice maison, j'hésite encore. 

déodorant Schmidt's bergamote citron-vert

Venons-en au point capital : son efficacité ! En comparaison avec celui à la lavande, j'ai trouvé que ce dernier régulait mieux la transpiration. Néanmoins, le parfum Bergamot/citron-vert est moins entêtant et plus appréciable. L'ayant utilisé durant l'automne et l'hiver, je ne peux pas garantir une efficacité sans faille en pleine canicule, mais pour moi il a fait son job. 

Sur la durée, en comparaison avec son prix, je suis agréablement surprise ! Ce déodorant m'a duré 5 mois. Alors certes, vous payez le prix fort au départ, mais finalement, après, vous n'avez pas besoin d'en acheter tous les mois ! 

En conclusion, je suis ravie d'avoir pu découvrir ce nouveau parfum, et ce nouveau format vers lequel je reviendrai sûrement prochainement. Toujours en quête du produit parfait, j'utilise actuellement le déodorant solide de chez Lamazuna. 

-------------------------------------------------------- Prix & Disponibilités ----------------------------------------------------------

13.50 euros chez Paraselection

La marque étant assez répandue, vous pouvez également le trouver sur d'autres sites Internet et en magasin.

Et vous, qu'utilisez-vous ?
Avez-vous un déodorant à me conseiller ? 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡

déodorant Schmidt's bergamote citron vert pinterest