27 févr. 2017

Les masques en tissu de chez Sephora

Suivons la tendance des masques en tissu !


Ma belle-mère nous a offert, à Mon chéri & Moi, un masque en tissu pour le visage de chez Sephora.
Sur l'emballage, il est indiqué que ce masque est anti-fatigue. Ceci était-il un message ?
Mon chéri n'étant pas adepte de soins pour la peau en tout genre, j'ai gardé les deux masques pour moi, afin de pouvoir les tester correctement.


Ce que dit la marque : Fun ! Facile à utiliser! Craquez pour les masques tissu ! Un soin sérieux en quinze minutes de fun ! 
Inspirés des rituels de beauté asiatiques, les masques tissu Sephora offrent une solution efficace à chaque problématique de peau ciblée.
Un masque en matière tissu qui épouse parfaitement les contours du visage pour une meilleure interaction des actifs avec la peau.


Mon avis : Pour ma part, j'ai testé celui à la Grenade, qui est, d'après Sephora, défatiguant et énergisant.

Ouverture de la bête : le masque est bien imbibé de produit. Je l'ai déplié facilement, ce qui est un bon point.

L'application est simple, et le masque en tissu permet de couvrir l'ensemble du visage. Cependant, je l'ai trouvé un peu trop grand pour ma part, et j'ai eu un peu de mal à le faire adhérer à l'ensemble de ma peau.

Non, je ne suis pas ridicule ^^

Après avoir patienté quinze longues minutes, je peux enfin retirer le masque de mon visage, et masser ma peau pour ôter l'excédent de produit. Et là : Tadam ! .... Eh bien en fait, pas grand chose.
Ma peau m'a paru plus fraîche, certes, mais rien de bien extraordinaire ...


Verdict : J'ai été contente de pouvoir découvrir ce type de produits, mais n'en suis pas fan. Devoir laisser agir un produit un quart d'heure sur ma peau n'est pas évident. Je préfère ses petits copains qui laissent une peau tout aussi nette, pour trois minutes seulement.

Vous l'aurez compris, je ne vais pas courir chez Sephora (ou ailleurs) pour me procurer des masques en tissu.

Son prix : 3.95€

Et vous, que pensez-vous des masques en tissu ?

24 févr. 2017

Leïla Slimani - Chanson douce


Synopsis : Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. 
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 18 août 2016
Editions Gallimard - 240 pages
18 euros (broché) - 12.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis ---------------------------------------------------------------

Je n'ai jamais été attirée par les prix Goncourt, mais son titre m'a interpellée. Après en avoir lu de très bonnes critiques, je l'ai glissé dans ma pile de lectures en attente. Et puis, ma belle-mère l'ayant reçu pour Noël, je l'ai sorti de ma pile, afin de pouvoir en discuter avec elle.

Myriam et Paul ont deux jeunes enfants : Mila et Adam. Myriam n'a jamais travaillé depuis l'obtention de son diplôme de droit. Et pour cause : elle est tombée enceinte de Mila lors de sa dernière année d'études et a souhaité vivre pleinement la maternité en élevant son enfant. Mais Mila est un bébé difficile ... Et puis, Adam est arrivé. 

Myriam ne supporte plus d'être mère au foyer. Par le fruit du hasard, elle va tomber sur un ancien camarade de classe, qui va lui proposer un travail au sein de son cabinet d'avocats. Son salaire sera quasiment versé à une nourrice, mais qu'importe : elle veut à tout prix retrouver une vie professionnelle et une vie sociale. 

Les critères du couple sont nombreux concernant le recrutement d'une nounou. Après quelques entretiens sans succès, Louise est arrivée, et ce fût comme une évidence. Louise s'avère être la nourrice parfaite. Non seulement elle s'occupe bien des enfants, mais elle fait également le ménage et la cuisine. Elle devient vite indispensable et se lie d'amitié avec ses employeurs. Mais ce lien va vite devenir toxique pour cette famille ... Jusqu'au drame ...

La première phrase de l'histoire nous donne immédiatement le ton. "Le bébé est mort". Ici, point de romance, nous allons plutôt remonter le temps pour comprendre : quel bébé ? Pourquoi ? 

Pas à pas, nous suivons cette famille aimante, mais dont la mère n'arrive plus à gérer ses enfants. Mère au foyer, elle s'isole de la vie sociale, se sent inutile, et veut changer cette situation. Etant moi-même mère au foyer à l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux que comprendre son choix. Pour des raisons financières, j'ai fait le choix de ne pas verser mon salaire à une nourrice et de profiter pleinement de la première année de ma deuxième fille, afin de profiter également de ma grande. Mais ce choix est parfois pesant au quotidien. Mais revenons à nos moutons.

La vie de cette famille va changer lorsque Louise arrive. Telle Mary Poppins, elle va égayer le quotidien de Mila, Adam et des parents. Louise est la parfaite employée, mais peut-être trop parfaite justement. Que cache-t-elle ? Ses employeurs vont commencer à douter d'elle. Qui la connaît réellement ? Ne dit-on pas que les apparences peuvent être trompeuses ? 

Véritable thriller psychologique, je n'ai pu me détacher de cette lecture. Lu d'une traite, j'ai été happée dès la première ligne, et je pense encore à cette famille, à son histoire.

Louise, qui avait l'air de s'épanouir dans son travail, va commettre un acte irréparable. Pourtant, j'ai eu de la peine pour cette femme que la vie n'a pas épargnée. Loin de cautionner son geste, j'ai ressenti de l'empathie pour elle, pour son passé, et pour ses blessures jamais cicatrisées.

En manque d'amour, elle va se dévouer à cette famille, quitte à ce que cela vire à l’obsession.. Devenue indispensable au confort de Myriam et Paul, un environnement malsain va pourtant s'installer au sein du foyer. 

La plume de Leïla Slimani m'a séduite. Directe et parfois brutale, elle a trouvé le juste ton pour me mettre en haleine face à son histoire. Pour moi, ce prix Goncourt est amplement mérité.

En refermant ce livre, je me suis demandée si je pourrais un jour confier mon enfant à une nourrice inconnue de mon entourage. Pas certaine que ma réponse soit positive ....


------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ------------------------------------------------

"Vous ne devriez pas chercher à tout comprendre. Les enfants, c'est comme les adultes. Il n'y a rien à comprendre".

"On se sent seul auprès des enfants. Ils se fichent des contours de notre monde. Ils en devinent la dureté, la noirceur mais ne veulent rien savoir".
Coup de cœur Culture Hellocoton, merci !

22 févr. 2017

Le #TBC & Moi

Article publié en juin 2015 et réédité aujourd'hui

Le printemps est revenu, il est temps de ressortir la motivation, de manger plus sainement, plus healthy comme dirait l'autre, et de se remettre sérieusement au sport. En réalité, c'est toute l'année que nous devrions faire attention ...

Il y a quelques mois, la folie du Top Body Challenge, alias TBC, a envahi les réseaux sociaux, et, petite moutonne que je suis, j'ai voulu essayer à mon tour.

Motivée comme jamais, je sors le tapis de sport, la serviette, la bouteille d'eau ....Je chausse mes baskets roses, et je me lance ! 

Le programme : Moyennant 39 euros, vous recevez le guide de Sonia Tlev, pour avoir ou retrouver un corps de déesse en douze semaines. A raison de trois séances de trente minutes par semaine, vous travaillez vos abdos, votre fessiers, vos bras ... Enfin, tout votre corps quoi !

Mon expérience : La première séance a été rude pour moi. Je n'ai pas pu effectuer l'ensemble des exercices, alors j'ai remplacé certains exercices par des abdos. Il m'était impossible, par exemple, de faire la planche. Le lendemain, j'ai eu quelques courbatures, mais rien de bien grave. 
La deuxième séance a été plus facile, mais je n'ai pu la faire en trente minutes, car j'étais avec ma Poupette, et la soirée passe très vite lorsque vous vous occupez de votre bébé.
Quant à la troisième séance, elle s'est déroulée tranquillement.

Dès la deuxième semaine, les choses se sont gâtées. Mon quotidien en semaine est assez speed, et parfois minuté. A raison de deux séances de sport en salle, il m'a été difficile de pouvoir poursuivre en plus le TBC, les soirs où je me retrouvais avec Poupette. Alors j'ai commencé à me dire "tanpis, je rattraperai ma séance en la faisant demain, ou en la faisant à la salle" ... Et puis ... Je n'ai jamais rattrapé ma séance.

Au final, sur les trois séances de la semaine, je n'en faisais qu'une, voire deux, en sautant une semaine, ou non ... J'ai voulu recommencer le programme à zéro pour m'y remettre sérieusement avec ma collègue, avec qui je fais déjà du sport en salle. Mais elle-même ne peut être régulière.

Conclusion : Ce programme, qui pourtant est efficace, au vu des résultats montrés par Sonia Tlev sur les réseaux sociaux, n'est pas adapté pour ma situation. Il est impossible pour moi de pouvoir être régulière puisque chaque semaine est différente pour moi. J'ai donc abandonné le programme en lui-même, mais ai décidé de garder les exercices pour en faire certains à la salle, lorsque nos séances de cardio nous permettent d'enchaîner sur quelques exercices de renforcement musculaire.

Et vous, avez-vous testé ce programme ? 

20 févr. 2017

Anna McPartlin - Les derniers jours de Rabbit Hayes


Synopsis : Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Anna McPartlin nous fait partager ces neuf journées si spéciales dans la vie de Rabbit et de ses proches. Mélancolique et drolatique à la fois, Les Derniers Jours de Rabbit Hayes nous entraîne dans un voyage émotionnel intense. À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d'un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 18 février 2016
Editions Le Cherche Midi - 464 pages
20 euros (broché) - 16.99 euros (ebook)
Existe également en format poche : 8 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

Ce livre m'a été envoyé par Kayleigh, que je remercie encore une fois pour sa gentillesse :)

464 pages retraçant les derniers jours de Mia Hayes, surnommée Rabbit, en phase terminale d'un cancer, et terminant ses jours dans une maison de repos.

Derrière elle, les membres de sa famille, chacun essayant de surmonter la tragique nouvelle comme il le peut. Ses parents refusent d'y croire et veulent tout tenter pour la sauver. Sa fille Juliette se persuade que Rabbit va revenir à la maison. Quant à ses frères et soeurs, ils n'ont d'autres choix que d'accepter cette fatalité.

Rabbit, de plus en plus fatiguée, dort régulièrement tout au long de la journée, et rêve de son passé. Nous en apprenons plus sur la Rabbit adolescente, admirative du groupe de musique de son frère Davey, batteur, mais surtout de Johnny, son leader, avec qui elle nouera un lien très fort, et ce jusqu'à la fin.

Neuf jours où Mia, qui s'est battue jusqu'au bout, se livre et nous fait part de ses émotions. 

Il m'a fallu quelques jours pour écrire cette chronique, l'émotion étant encore trop présente. J'ai trouvé Rabbit très forte. Elle se sait condamnée, mais ne baisse pas les bras pour autant, et fait tout pour laisser un beau souvenir d'elle. Elle ne perdra d'ailleurs rien de son humour, et ce jusqu'à son dernier souffle.

Je me suis également attachée à Johnny, ce jeune homme que Rabbit aime tant. Leur histoire est touchante et belle à voir. Lui-même touché par une maladie grave, Rabbit restera liée à lui, malgré tout. J'aurai aimé lire encore plus de pages sur leur histoire, tant elle m'a touchée.

Anna McPartlin évoque la mort et le deuil avec des mots justes, sans tomber dans le pathos. 
C'est donc un grand coup de coeur pour cette histoire bouleversante. J'ai eu espoir que Mia s'en sorte, mais ai fini en larmes, comme les membres de sa famille. 

Je vous recommande vivement cette lecture ! 

------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ------------------------------------------------

"Mon boulot, c'est d'être là pour ma file. Je veillerai sur elle tant qu'elle grandira [ ... ]. Je suis une Hayes, et je jure, de toutes mes forces et avec tout l'amour que j'ai en moi, que je vaincrai".

"Rabbit n'avait jamais eu besoin de croire en un Dieu pour s'émerveiller du monde, pour éprouver joie, espoir, amour et contentement. Rabbit vivait dans l'instant. Elle ignorait ce qui viendrait ensuite, et elle s'en fichait bien".

18 févr. 2017

Il y a douze ans

Il y a douze ans, un jeune homme entrait dans ma vie ...

Ce jeune homme, je l'ai connu au lycée, car nous étions dans la même classe. 
Au départ, rien ne m'attirait chez lui, et je ne souhaitais pas le connaître. Cela était réciproque. 

Et puis, un jour, il est venu me parler, moi, l'adolescente discrète, un peu solitaire, pas tellement tendance ... Son humour m'a tout de suite plu. Les jours ont défilé et nous avons continué de discuter.

Mon côté studieux n'a pas été inutile, puisque c'est grâce à ce trait de caractère que je possède qu'il a réussi à capter mon attention. 

Et puis, il y a douze ans, il m'a embrassée ...

Et c'est ainsi que notre relation a débuté. Toujours très méfiante, je ne me suis pas emballée de suite. Mon état d'esprit du moment était "Qui vivra, verra". Et, petit à petit, il a su faire chavirer mon cœur avec son humour, sa gentillesse, son attention ... 

L'homme de mes rêves, je ne l'imaginais pas comme ça. Je le voyais latino, brun aux yeux verts ... J'ai finalement choisi la sagesse asiatique, mais surtout un garçon qui prend soin de moi, et qui est présent.

Car cette présence, j'en ai eu, et j'en ai énormément besoin. Les choses de la vie font que, parfois, il est très difficile de rester en accord avec soi-même. Et lui a toujours su avoir l'attitude qu'il fallait, et m'a toujours soutenue. 

Grâce à lui, j'ai vécu la période la plus douloureuse de ma vie comme une période de joie malgré tout, car, à ses yeux, j'ai toujours été la "Elsa" qu'il a connue.

En 12 ans, nous avons vécu beaucoup de bons moments, de très beaux moments, des moments difficiles, mais je sais qu'aujourd'hui que je ne souhaite vivre les prochains avec personne d'autre. Il est l'homme avec qui je veux terminer mes jours, et qui m'a apporté le plus beau des cadeaux :

Nos enfants

Je sais que beaucoup de belles choses nous attendent encore, et je suis fière de ce que nous avons pu construire jusqu'à aujourd'hui. Et comme le dit la célèbre citation : 

"Je l'aime plus qu'hier, mais bien moins que demain".

16 févr. 2017

Jojo Moyes - Avant toi



Synopsis : Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.





------------------------------------------------------------ Informations -------------------------------------------------

Date de sortie : 21 mars 2013
Editions Milady - 480 pages
20 euros (broché) - 5.99 euros (ebook)
existe également en format poche, 7.90 euros
Source : Amazon (lien affilié)

-------------------------------------------------------------- Mon avis --------------------------------------------------------------


Après avoir vu le film, et à force d'entendre parler de cette romance, j'ai décidé de la glisser dans ma Pile à lire pour l'automne.

Louisa, qui vient d'être licenciée de son poste de serveuse, doit vite retrouver un travail pour aider sa famille, aux revenus très modestes.
Cette jeune fille au look décalé est embauchée en tant qu'aide-soignante, afin de s'occuper de Will, un tétraplégique qui a perdu le goût de vivre. Elle a six mois pour le faire changer d'avis, car Will souhaite mettre fin à ses souffrances en étant euthanasié. 
Ces six mois vont leur apprendre bien plus de choses qu'au cours des dernières années ...

Difficile de résumer ce livre sans trop en dévoiler.
J'ai longtemps laissé ce roman dans ma pile à lire, craignant d'être déçue après tout l'engouement qu'il y a eu au moment de sa sortie, mais aussi découragée par son volume. Et puis, ayant visionné l'adaptation cinématographique il y a quelques mois, je me suis enfin décidée. Et je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir ouvert avant !

Je n'ai pas vu les pages défiler, tant j'ai été happée par cette romance. J'ai aimé la personnalité de Lou, et me suis immédiatement attachée à elle. Sa sensibilité m'a touchée, et son courage également.
J'ai aussi eu beaucoup d'empathie pour Will, ce bout en train ayant tout perdu suite à son accident. Pourtant, avec Lou, il va réapprendre à vivre, et à apprécier la vie.

J'ai surtout aimé comment sont évoqués le handicap et l'euthanasie. Ces deux lourds sujets ne sont ni dramatisés, ni embellis. Jojo Moyes a su trouver les mots justes pour définir Will, et la relation créé avec Lou. 

C'est un joli coup de cœur pour moi, donc, et je suis à présent très curieuse de découvrir "Après toi". Peut-être pour cet hiver ! 

------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ------------------------------------------------

"Je n'avais encore jamais compris que la musique avait cette faculté de faire sauter des verrous chez ceux qui l'écoutaient, de les transporter dans des lieux auxquels le compositeur lui-même n'avait pas songé. La musique laisse comme une vibration dans l'air, une rémanence que l'on emporte avec soi".

"On a qu'une vie, Clark. C'est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible".

"Ce qu'une mère voit, ce sont toutes les personnes que son fils a été au fil de sa vie rassemblées en un seul et unique individu".

14 févr. 2017

Le roulé jambon/fromage

A table !

Si vous me connaissez, vous savez que la cuisine et moi, c'est un peu "je t'aime, moi non plus". Je n'aime pas rester devant mes casseroles à surveiller le repas, mais parfois, j'adore cuisiner, et là, plus rien ne m'arrête.

C'est ce qui m'est arrivé la semaine dernière. Après avoir mangé un délicieux roulé chez ma Maman, j'ai voulu reproduire la recette, en remplaçant l'emmental par du Boursin :

Le beau travail de ma Maman


Les ingrédients : 

➩ Une pâte feuilletée
➩ De l'emmental
 Un paquet de jambon
 Un paquet de bacon ou de la poitrine






Les différentes étapes : 

➪ Faites préchauffer votre four à 200° (thermostat 7)
➪ Déroulez votre pâte feuilletée (ou étalez-là si vous la faites)
➪ Posez des tranches d'emmental sur toute la pâte
➪ Posez ensuite votre jambon
➪ Déposez de nouveau vos tranches d'emmental
➪ Déposez votre bacon/poitrine
➪ Roulez le tout
➪ Enfournez votre plat pendant 30 minutes
➪ Installez-vous et dégustez, avec une bonne petite salade 

Et bon appétit !

Dans un style plus savoyard, Natie vous propose une recette de chausson campagnard, parfaite pour la saison !

11 févr. 2017

Marie Lopez - #EnjoyMarie


Synopsis : " J'ai eu envie de raconter une histoire, de partager quelque chose de différent avec vous. Moins de vidéos, plus de mots, moins d'EnjoyPhœnix, plus de Marie. 
Kaléidoscope d'instants, Polaroids de ma vie au collège, puis au lycée... Rassurez-vous, ce n'est pas une autobiographie. À mon âge, vous rigolez ! Simplement un regard, des remarques spontanées sur des sujets parfois mis à l'écart par les médias, ce genre de sujets pas vraiment accrocheurs : être bien dans sa peau avec... un appareil dentaire, des cheveux gras, de l'acné sévère, le harcèlement scolaire, la famille décomposée... Et le reste, le Net, les réseaux sociaux, tout y est, le meilleur comme le pire. 
Avec un peu de recul, et j'espère un peu d'humour, je témoigne ici de la réalité, quelquefois complexe, du jeune âge car, comme chacun sait, les ados sont une énigme pour les adultes. "

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 15 mai 2015
Editions Anne Carrière - 220 pages
15 euros (broché) - 6.49 euros (ebook)
Existe également en format poche, 5.95 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

Plus besoin de la présenter. Avec presque trois millions d'abonnés et trois chaînes Youtube, Marie Lopez, plus connue sous le nom d'Enjoyphoenix, est la jeune fille 2.0 que les adolescentes admirent.

Comme beaucoup, j'ai suivi ses tutoriels beauté, puis ses différents voyages, ainsi que son passage dans l'émission Danse avec les stars. Sans en être fan, cette jeune fille, bien que connue, ne me donnait pas l'impression d'être un panneau publicitaire pour marques de cosmétiques. En regardant ses vidéos, j'avais l'impression de regarder une fille qui aurait pu être ma copine, et non une commerciale cherchant à tout prix à vendre son produit et à communiquer son code promo. Et puis, mes goûts et mes envies ont changé, et j'ai arrêté de la suivre.

Par curiosité, j'ai tout de même souhaite lire #EnjoyMarie. Ayant suivi ses vlogs signature autour de la promotion de son livre, et vu le succès rencontré, j'ai voulu tenter l'expérience.

J'ai donc lu la moitié du livre, puis j'en ai conclu que ce n'était pas une lecture pour moi : écriture trop brouillon, je comparerai ce livre à un journal intime. Avec ses mots, Marie Lopez nous livre quelques anecdotes de sa vie, parfois futiles, parfois plus profondes.

Cependant, Marie Lopez n'a pas réussi à me toucher. Je ne pense pas être la cible pour ce genre de lecture. Cela m'aura au moins permis de savoir une chose : les livres de youtubeuses ne sont pas fait pour moi ;)


------------------------------------------------------------ L'extrait retenu ------------------------------------------------

"Je tweete, tu spames, il streame, nous buzzons, vous hackez, ils émoticonnent. Un tout nouveau langage, il faut vivre avec son temps, on nous le répète assez, et pourtant..."

9 févr. 2017

Box 27 - Sujet d'actualité : la grande précarité

J'ai le cœur retourné


Il y a quelques jours, France 2 diffusait "Box 27", un film réalisé par Arnaud Sélignac, avec Eric Elmosnino, Zabou Breitman et Marius Blivet. 
Une fiction certes, mais qui reflète malheureusement un gros problème de notre société : la grande précarité.

Vincent et Tom vivent dans un box. Veuf, Vincent a promis à sa femme de ne jamais abandonner leur fils. Vincent n'a plus de travail et élève son fils dans quelques m², sans eau ni électricité. Pourtant, Tom est un enfant heureux. Il travaille bien à l'école et a des amis. 

Dénoncés, une enquête sociale va être menée. Tom va être séparé de son père. Un élan de solidarité naît alors pour que cette famille puisse retrouver une vie, et surtout un confort de vie.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dès les premières minutes, j'ai ressenti une profonde émotion. Cette émotion ne m'a pas quittée, et n'a fait qu'accroître durant mon visionnage. 

Les acteurs sont bouleversants de tristesse, mais également de courage. Ce Papa se retrouve sans ressources, et va tout faire pour que son fils ne souffre pas de cette précarité. J'ai trouvé qu'il avait une force de caractère incroyable. 

Le petit Tom est également touchant, vraiment. En regardant le débat qui a suivi la diffusion du film, j'ai appris que cet enfant avait été plongé dans les réelles conditions de la précarité. En effet, Dans ce garage, il y avait le box 27, utilisé pour le tournage du film, mais également deux autres box, habités réellement par des personnes en situation de précarité. Il en est de même pour les scènes se déroulant dans la rue. Certains SDF à l'écran le sont également à la ville. 

Nous le savons tous, et nous le voyons tous, la précarité peut toucher n'importe qui. Un directeur, un ouvrier, une mère au foyer ... Les solutions sont nombreuses, mais qu'en est-il des actions menées ? Et de la réelle solidarité ? 

Cet écart financier me désole, et je reste convaincue que si nous agissions tous, en donnant je ne sais pas, un peu de monnaie, de notre temps, des vêtements ou autres, cela pourrait soulager les personnes vivant dans la précarité. 

Pour revenir au film, je pense qu'il fait partie de ceux qui me marqueront à vie. Le sujet est fort et poignant, et les acteurs sont vraiment touchants.

Je vous invite à lire également ICI l'avis d'Elodie du blog Serenamente, que j'ai trouvé très intéressant.

6 févr. 2017

Le gratin dauphinois

Mon premier gratin dauphinois

Lorsque j'étais plus jeune, je mangeais souvent du gratin dauphinois. C'est un plat que j'ai toujours aimé, et j'avais envie de le faire maison.






Les ingrédients (pour 4 à 6 personnes) :
➩ 1 kg de pommes de terre
➩ 1 pot de crème fraîche 
➩ Du gruyère râpé
➩ Du jambon ou des lardons (en option)
➩ Des oignons (en option)
➩ De la muscade (en option)








Les différentes étapes :

➪ Faites préchauffer votre four à 210° (thermostat 7)
➪ Épluchez vos pommes de terre puis coupez-les en rondelles
➪ Déposez dans votre plat une première couche de pommes de terre, puis versez un peu de crème fraîche (et déposez le jambon ou les lardons si vous en utilisez). 
➪ Répétez la chose jusqu'à ce que votre plat soit rempli. Pour ma part, j'ajoute également les oignons entre chaque couche.
➪ Enfournez votre plat pendant environ 1h-1h15.

Accompagné d'une petite salade, j'ai trouvé mon plat très bon, sans prétention aucune :)

Bon appétit !

3 févr. 2017

A. Ledig, B. Beaulieu et M. Winckler - Je te donne

Synopsis : « Ils auraient donné leur propre vie pour sauver celle de leur fils, mais personne n'en voulait parce que ce n'est pas comme ça que ça marche. »

Été 2015. L'histoire d'une jeune Américaine, Rebecca Townsend, dix-sept ans, fait le tour du monde via le Web puis la presse. À la suite de son décès accidentel, un incroyable mouvement de don et de solidarité voit le jour.

Novembre 2015. Gaëlle rencontre Julien, qui semble bien pâle. Assis à la même table, ils se font rire, se sourient. Pourquoi sont-ils là ? Quel terrible événement a bouleversé leur existence ?

Janvier 2051. Rachel, soixante-dix ans, donne son sang pour la dernière fois. Elle passe le flambeau à sa petite-nièce. Mais elle ne lui transmet pas seulement le désir de donner un peu d'elle-même ; avec ces années au centre de transfusion, ce sont aussi des dizaines d'histoires qu'elle confie à la jeune femme.

Un recueil de nouvelles inédites en partenariat avec l'Etablissement français du sang. 
Et vous, qu'allez-vous donner aujourd'hui ?


------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------


Date de sortie : 2 juin 2016
Editions Librio Littérature - 96 pages
3 euros (broché) - 2.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis ------------------------------------------------------

 J'ai acheté ce livre car j'aime, de temps en temps, lire quelques nouvelles lorsque je n'ai pas beaucoup de temps, ou pour libérer mon esprit après une lecture bouleversante.

3 euros, 3 nouvelles, 3 auteurs : Baptiste Beaulieu, que j'ai découvert il y a peu. Agnès Ledig, que j'affectionne. Et Martin Winckler, dont les tweets retiennent souvent mon attention.
Trois auteurs baignant ou ayant baigné dans le domaine de la médecine.

Nous le savons tous, il est important de donner son sang. Cependant, nous ne sommes pas tous volontaires. Pour ma part, j'y pense depuis des années, mais n'ai jamais sauté le pas pour diverses raisons. Ce recueil de nouvelles m'a mis un coup de pied au derrière pour que cela change cette année, si cela est possible.

Les trois nouvelles m'ont touchées, et particulièrement celle de Baptiste Beaulieu, qui n'est pas une fiction. Les trois auteurs ont su trouver les mots pour m'émouvoir.

Je vous recommande fortement ce petit recueil de nouvelles, pour un agréable moment de lecture, et peut-être également une prise de conscience.


------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ------------------------------------------------


"Perdre un être qu'on aime est comme regarder le soleil en face. Les yeux brûlent, les rétines s'enflamment, on est aveugle de douleur. Mais le temps passera et nous pourrons de nouveau regarder le ciel sans nous aveugler".

"Beaucoup promettent souvent, puis le temps passe et beaucoup oublient"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous et à l'épingler sur Pinterest ♡