30 mars 2018

Retour sur Février

All we need is love !

Comment ça, nous sommes fin mars ? Je suis en retard, moi ? Bon ... J'avoue tout : j'ai oublié ! Et pour tout vous dire, je pensais pouvoir compter sur l'ordinateur récupéré chez mes parents. Mais c'était sans compter sur ma poisse légendaire ! L'écran ne fonctionne pas ... Les vidéos bilan, ce ne sera donc pas pour tout de suite. On continue sur un récapitulatif en photos ! 

Ce mois-ci

De la gourmandise, encore de la gourmandise

Crêpes, nourriture indienne, gâteaux, Welsh, tarte aux pommes ... Je me suis encore régalée ce mois-ci ! * dit-elle alors qu'elle souhaite se débarrasser de ses kilos en trop *
Bon, il a fait froid, il a neigé, alors ... J'ai réchauffé mon cœur avec toutes ces bonnes choses. L'excuse est-elle valable ? On va dire que oui !


Je suis (re) partie à Lille

J'ai passé le week-end au cœur du Vieux Lille, cette ville que j'affectionne particulièrement depuis 5 ans. Un week-end entre Amies, qui m'a fait du bien. Je suis partie en car, sous la neige ... La grande aventure ! J'ai passé un excellent moment dans le nouveau cocon de mon Amie Justine et me suis trompée de point d'arrivée lors de ma réservation. Heureusement pour moi, il me reste de bonnes connaissances en matière de transports parisiens. Les colis suspects ? Traverser une ville où je déteste aller ? Les travaux sur le Transilien ? Ma gare fermée ? Même pas peur !


J'ai rencontré Mathieu Menegaux

J'ai eu l'opportunité, grâce aux Editions Points, de lire "Un fils parfait" et de rencontrer l'auteur avec d'autres blogueurs. Je vous en parle d'ailleurs brièvement ICI. C'était un moment vraiment sympa ! J'attends avec impatience la sortie de son prochain roman ! 

Source : Editions Points

Ma filleule a eu 1 an

Un an pour ma petite beauté pleine de sourires. Moi, Marraine Gaga ? Oh ... Vraiment juste un petit peu ! Nous avons également fêté avec mon conjoint nos 13 ans de relation. Et nos Amis, parents de ma filleule, ont d'ailleurs eu une pensée gourmande pour nous. Une attention qui m'a touchée.



Beaucoup d'amour pour Février !
Et vous ? 



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mes autres bilans mensuels :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

27 mars 2018

Niki Brantmark - Lagom : Le nouvel art de vivre suédois

La référence scandinave

Synopsis : Dans ce très joli livre, Niki Brantmark dévoile les secrets du lagom, cette philosophie suédoise qui signifie littéralement «  juste ce qu’il faut  ». S’inscrivant dans la tendance «  slow  »  : slow food, slow fashion, slow design... se trouve en son cœur l’idée que l’on peut trouver l’équilibre, la juste mesure dans sa vie, sans faire des changements radicaux, et en sachant apprécier ce que l’on a déjà sans pour autant se priver.
Introduire le lagom dans son mode de vie signifie par exemple apprendre à désencombrer sa maison, à acheter «  conscient  », à s’octroyer un jour de congé où l’on bannit les écrans  ou à se réserver une journée en famille, avec des activités en extérieur.
L’esprit lagom, c’est cultiver les plaisirs simples, la modération, opter pour le développement durable  : faire de petits changements comme utiliser des LED, passer moins de temps sous la douche, recycler… Le lagom propose un mode de vie gratifiant, responsable, où l’on ne se renie en rien ni ne sacrifie ce que l’on aime, tout en ne prenant pas à la planète plus que ce dont on a besoin : juste ce qu’il faut  ! 

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 2 novembre 2017
Editions HarperCollins - 248 pages
14.50 euros (broché)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

Niki est une jeune anglaise qui rejoint un ami en Suède pour les vacances. Elle ne rentrera plus et va faire sa vie dans le pays du Lagom, où elle se marie et devient Maman de deux filles.

De la Suède, elle va beaucoup apprendre, notamment l'art du Lagom qu'elle évoque dans ce livre. Mais qu'est-ce que le Lagom, me direz-vous ? Ce mot n'a pas de réelle définition. Il traduit un juste équilibre. Un bonheur mesuré.

Et dans ce livre, tout est Lagom. Le fond comme la forme. En effet, la mise en page est épurée et on se sent bien en le lisant. J'ai fortement apprécié l'insertion de citations, partagées sur mon Instagram. Cinq cartes sont également ajoutées à la fin de livre, pour écrire à vos proches, faire un peu de déco ou autre.

A travers quelques conseils, Niki Brantmark nous fait parfois ouvrir les yeux sur notre façon d'améliorer notre quotidien, pour notre bien et celui de la planète. Ne pas prendre de douches trop longues, éviter la surconsommation, profiter de l'instant présent ... Quelques conseils qui paraissent évidents mais que nous avons parfois du mal à appliquer. 

Depuis quasiment deux ans, je suis dans cette démarche personnelle. Apprécier réellement les petits bonheurs de la vie, ne plus se focaliser sur du négatif et ne pas trop m'encombrer de choses inutiles. En fait, je pourrais presque vivre en Suède ! Presque ... Car j'aime vraiment trop le soleil et les douces températures.

Je trouve cet ouvrage très bien rédigé et très agréable à lire. On se sent un peu comme dans un cocon, et c'était appréciable avec ce rude hiver ! 

Je remercie vivement Babelio ainsi que les éditions HarperCollins pour cette jolie découverte !



------------------------------------------------------------- L'extrait retenu -----------------------------------------------------

"Aimez-moi quand je le mérite le moins, car c'est alors que j'en ai le plus besoin".

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

23 mars 2018

Créez vos cartes avec Popcarte ! { CONCOURS INSIDE }

Le courrier, c'est un coup de téléphone qui part à pied


Il y a peu, j'ai été contactée par Popcarte afin de découvrir leur site et de recevoir quelques cartes personnalisées. Adorant la carterie et la correspondance, je ne pouvais qu'accepter ! La chance était avec moi à ce moment-là puisque j'ai en parallèle gagné le concours de Caroline du blog Pichette et paillettes :).


Popcarte, c'est quoi ? 

Popcarte est une carterie personnalisée en ligne. L'idée est née en 2005. Sur le site, vous pouvez trouver des cartes pour de nombreux événements : anniversaires, mariages, baptêmes ou autres événements religieux, ainsi que des faire-parts de naissance. Ces derniers sont d'ailleurs adorables ! Colorés, minimalistes ou à motifs liberty, vous pouvez les choisir en format carré, carte postale ou même magnet. Original non ? Les jeunes parents trouveront forcément leur bonheur, pourquoi pas avec le modèle phare du site.

Mes filles ayant déjà leur propre faire part de naissance, et ne comptant pas me marier dans les mois qui viennent, mon choix s'est plutôt porté vers des cartes d'anniversaires, ou des cartes générales, sans photos, pour pouvoir les envoyer tout au long de l'année. Sur la sélection ci-dessous, vous pouvez personnaliser votre texte. Vous avez également la possibilité de rédiger un mot au verso, ou de le laisser vierge afin de le compléter à la main.

De belles cartes d'anniversaire Popcarte !


J'en ai également profité pour faire imprimer des cartes de remerciements pour la Maîtresse et l'Atsem de Lea. Eh oui, il n'est jamais trop tôt pour s'organiser, et elles méritent au moins une carte pour leur gentillesse et leur patience ! Sur la première carte, j'ai personnalisé le texte de façon à ce que ce soit Lea qui remercie directement sa Maîtresse pour l'année écoulée.

carte de remerciements (maîtresse) Popcarte


Mon avis

La personnalisation est simple et rapide. En fait, le plus dur est de faire son choix parmi toute les cartes proposées. Selon le format choisi, la carte, à l'unité, coûte entre 2 et 4 euros environ. De plus, le tarif est dégressif. Plus vous prenez un même modèle et moins vous payez :). Quant à l'envoi, vous pouvez opter pour un envoi à votre domicile, ou bien directement chez votre destinataire. Pratique non ? 

quelques cartes personnalisées réalisées sur popcarte

Et puisque j'aime bien vous gâter, Popcarte vous propose de remporter un bon d'achat de 40€ à valoir sur le site ! De quoi se faire plaisir ! Pour cela, je vous invite à participer sur mon Instagram :)
Un grand merci Estelle, pour votre gentillesse et votre disponibilité !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

20 mars 2018

Mais oui Mais oui, l'hiver est fini !

Le jour du printemps est toujours une belle journée pour moi puisque c'est l'anniversaire de ma Maman d'amour, et que l'on dit officiellement Au revoir à l'hiver et ses jours raccourcis ! 

Nous changeons donc de saison, alors pourquoi ne pas revenir sur ce qui m'a accompagné ces dernières semaines ? Une sorte d'article "Favoris de saison" quoi ! 


Ma boisson de l'hiver

Sans aucun doute : le thé ! Rien de bien étonnant, je sais. Avec les températures glaciales que nous avons eues, m'installer sous mon plaid avec une énorme grosse tasse de thé a été un bon réconfort pour contrer les journées grises et tristounes. Et mes chouchous cette année m'ont été apportés par le Père Noël, notamment ma sœur : le thé noir de Noël de chez Fauchon, et l'infusion Jardin des Reines du Palais des Thés.



Infusion Jardin des reines de Palais des thés


Ma série de l'hiver

Difficile de n'en choisir qu'une ! Les séries, j'adore ça ! Je pourrais vous parler de "This is us", qui est magnifique tant l'amour qui s'y dégage est fort. Mais ma réelle découverte de l'hiver est une série française : Les bracelets rouges. J'en parlais dans mon précédent article car elle est inspirée d'un livre d'Albert Espinosa. Elle traite du cancer, mais on ne tombe pas dans le drama. Au final, c'est une belle leçon de vie. J'ai beaucoup ri et ai été également très émue !

Les comédiens de la série Les bracelets rouges TF1
Source : Paris Match


Mon accessoire déco de l'hiver

Sans aucune hésitation : une bougie ! De ce côté, je ne suis pas fidèle, car j'adore découvrir de nouvelles marques et de nouvelles senteurs. En ce moment, je fais brûler la bougie "Ambre" de chez SIA. Moi qui ne suis pas fan de l'ambre, j'apprécie pourtant le côté chaleureux qu'elle apporte à ma pièce.

Bougie SIA senteur Ambre
Source : SIA

Mon livre de l'hiver

J'ai pas mal lu en ce début d'année, et le livre qui m'a le plus marquée est "Nos 14 novembre" d'Aurélie Silvestre. Ce témoignage est triste et rempli d'amour à la fois. Je vous invite à (re)découvrir ma chronique ICI.

Aurélie Silvestre Nos 14 novembre JC Lattès

Ma musique de l'hiver 

Cet hiver, j'ai souvent écouté des playlists toutes faites via Spotify, notamment des playlists années 90 et 2000. Vous savez, ces chansons, parfois de la honte, qu'on adore chanter à tue tête chez soi ou dans sa voiture ? Voilà, ces chansons là ! Mais si je dois en citer une plus récente, je dirai "Wait" de Maroon 5, le refrain me met de bonne humeur .



Mon produit make-up de l'hiver

Je pourrais vous citer ma palette Naked de chez Urban Decay, mais elle traverse les saisons avec succès. Je dirai plutôt le rouge à lèvres superstay de Rimmel, que j'ai beaucoup aimé porter cet hiver, même sans maquillage sur les yeux :).

Rouge à lèvres Superstay Rimmel 14h

Et vous, quels ont été vos chouchous de l'hiver ? 

16 mars 2018

Albert Espinosa - Le monde soleil (Les bracelets rouges)

Les bracelets rouges


Synopsis : Le monde Soleil est un univers formidable qu'Albert Espinosa a voulu partager. De quatorze à vingt-quatre ans, il a vécu à l'hôpital entouré d’adolescents de son âge, tous atteints d'un cancer. Ensemble, ces êtres Soleil, comme il les appelle, ont essayé de mener une vie normale et d'être solidaires les uns avec les autres pour lutter contre la maladie. Donner un sens à la vie. Croire en l'amitié, en nos rêves, pour qu'ils deviennent réalité. Être capables d'accueillir ces êtres Soleil chaleureux et rassurants qui nous apprennent à nous aimer chaque jour tels que nous sommes. Telles sont les leçons à tirer de ce monde généreux et tendre.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 2 juillet 2014
Editions Le livre de poche - 192 pages
6.90 euros (broché)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

De 14 à 24 ans, Albert Espinosa a côtoyé de très près le monde hospitalier puisqu'il y a vécu pour traiter ses cancers.

Comme une sorte de thérapie, l'auteur évoque la vie qu'il avait avant, celle qu'il a vécu pendant dix ans à l'hôpital, puis la troisième, celle de l'après. Albert Espinosa nous confie ses astuces afin que le quotidien soit moins pénible. De ses cancers, il n'en fera pas un drame, mais abordera plutôt la maladie avec philosophie, en trouvant les mots justes pour exprimer la douleur ressenti.

Il nous parle également des êtres Soleil qu'il a rencontrés là-bas. Ce passage du livre m'a renvoyé à ma propre expérience avec ce crabe. A l'annonce de ma maladie, un être Soleil s'est immédiatement révélé. Elle ne passera jamais ici car les blogs et les réseaux sociaux, ce n'est pas son truc comme on dit, mais je lui dit une nouvelle fois merci car sans elle je n'aurais pas pu vivre cette période de ma vie si sereinement. Je lui en serai éternellement reconnaissante. Ce passage du livre m'a donc beaucoup parlée, et m'a également touchée car, comme le souligne l'auteur, vous voyez les gens et la vie différemment.

J'ai voulu découvrir "Le monde soleil" car j'ai suivi la série "Les bracelets rouges" diffusée en février sur TF1. Une série que j'ai d'ailleurs adorée. Elle m'a beaucoup émue, mais également fait rire. Ce qui en ressort, c'est l'importance de l'amitié dans la vie. Peu importe que vous soyez amis pour la vie ou non, que vous soyez voisins ou éloignés par la distance, que vous ayez des nouvelles tous les jours ou non, l'important est de vivre le moment présent, et d'entretenir la flamme de l'amitié.

Cette autobiographie est très courte et m'a plus fait penser à un livre de développement personnel. J'ai cependant préféré la série, plus axée sur la jeunesse et l'amitié. De plus, j'étais très curieuse de voir Michaël Youn dans un registre plus sérieux que le Morning Live ou ses précédents films, et j'ai été agréablement surprise ! Il m'a d'ailleurs beaucoup émue lors du dernier épisode de la saison.

Et si vous aussi, la fin vous a laissé sur votre faim, sachez que la deuxième saison va être tournée dans quelques semaines. J'ai hâte de retrouver Clément et sa bande !

Source : TF1

------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ---------------------------------------------------

"Que peut offrir le cancer ? Je crois que la liste est interminable : savoir qui nous sommes, comment sont les gens qui nous entourent, connaître nos limites et surtout ne plus avoir peur de la mort".

"Dans la vie, le plus important, c'est de savoir dire non".

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

13 mars 2018

Pourquoi je ne serai jamais une blogueuse parfaite

Never ... Ever

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours écrit. Avant l'arrivée des ordinateurs, dans une autre vie quoi, je tenais un journal intime. Mais si, rappelez-vous, ces carnets dotés d'un cadenas où vous pouviez laisser libre cours à vos pensées, en gardant précieusement votre clé de cadenas sur une chaîne portée autour du cou ... Enfin sauf chez moi, une fois sur deux il restait ouvert sur mon bureau ... 

Lorsque l'ère numérique est arrivée, j'ai découvert l'univers du blog avec ma connexion bas débit, qui faisait hurler ma Maman. Je regrette presque d'avoir effacé mon skyblog, où J'éCrIvAiS cOmMe Ça, Et Puis Comme Ça ... Bref !

ma bannière de blog louloutediary


En 2010, j'ai ouvert une chaîne Youtube et ce blog, qui a donc 8 ans ! Happy blogniversaiiiiiiire to Louloutediary ! Je l'ai laissé à l'abandon pendant plus d'un an et ai eu envie de le reprendre en 2017, en abandonnant en parallèle ma chaîne. Malgré tout, je ne pourrai jamais être la blogueuse parfaite. Pourquoi ? Parce que :

Je n'ai pas de réflex 

Ni d'appareil photo tout court pour le moment. Mon numérique m'a lâché sans que je ne comprenne pourquoi, et depuis, je fais mes photos avec mon Iphone. La top qualité n'est pas toujours au rendez-vous, mais je ne compte pas vendre un rein juste pour faire de jolis focus sur mes crèmes hydratantes.


Je ne suis pas à l'affût des partenariats 

Comme beaucoup, je me suis inscrite sur les plateformes comme Hivency, Influensme etc etc etc ... Pour autant, je ne participe à aucune campagne, car je ne veux pas me sentir obligée de rédiger un article sous 15 ou 21 jours. Vous me suivez ? Bien entendu, je suis la première à sauter de joie lorsque je reçois une demande de partenariats, que ce soit pour découvrir un livre, un produit cosmétique ou autre. Cependant, j'aime être libre de pouvoir donner mon avis et surtout de ne pas écrire que des articles partenaires.

Source : Diglee


Je ne sais pas me vendre

Lorsque je publie un article, j'en parle évidemment sur les réseaux sociaux. Une fois. Voire deux. Pas tous les jours, ni plusieurs fois par jour. Je ne parle pas que de mon blog, je n'en vis pas, et ce n'est pas la première chose à laquelle je pense en me levant le matin, ni la dernière quand je me couche le soir. Je reste loin des polémiques et jalousies de blogueuse "Elle a reçu ce produit gratuitement et pas moi / c'est une vendue gnagnagna" et écrit parce que ça me plait, parce que j'en ai envie et quand j'en ai envie.


Mon blog est un pêle-mêle

Il me représente et ne se limite pas à une seule catégorie. Aujourd'hui, je peux vous parler de lecture, demain de cuisine et dans deux semaines de maternité. Je l'alimente selon mes humeurs, le temps que j'ai et, en ce moment, l'humeur de mon ordinateur ...

Source : Confidentielles


Alors non, je ne serai jamais la blogueuse parfaite et cliché, qui fait des photos parfaites, qui a un maquillage parfait, une déco parfaite, présente tout le temps sur les réseaux, mais mon blog, j'y tiens beaucoup et je suis contente de voir que vous l'appréciez également ! D'ailleurs :

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans mon blog ? 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

9 mars 2018

Aurélie Silvestre - Nos 14 novembre

La vie plus forte que tout


Synopsis : « C'était un vendredi, la vie était belle ». Le cauchemar est arrivé un soir de novembre sans crier gare et la vie d'Aurélie ne sera plus jamais comme avant. Matthieu avait prévu de rentrer tôt après le concert d'Eagles of death metal. A 21h46, il lui envoie son dernier texto : « ça, c'est du rock ». Quelques secondes plus tard, les terroristes entrent au Bataclan et font basculer des dizaines de familles dans l'horreur. Matthieu ne reviendra pas.
Aurélie, au moment du drame, est mère de leur fils de trois ans et enceinte de cinq mois. Entre deuil et naissance, le livre raconte, d'un automne sanglant à un printemps layette, le combat invisible et émouvant d'une jeune femme qui ne veut pas renoncer à l'énergie, à la joie et au bonheur. Comment préparer une naissance lorsque l'on pleure le père de l'enfant à venir ? Comment rebondir quand tout vous assigne au statut décourageant de victime ? En partant de photos qui disent la quotidienneté de l'absence et la puissance de la vie qui s'accroche, elle témoigne de ce que fut une histoire d'amour assassinée et de ce que sera sa famille, amputée mais debout.
Quand la vraie vie ressemble à une tragédie où la mort et la vie se livrent un combat féroce.

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 9 novembre 2016
Editions JC Lattès 
15 euros (broché) - 5.99 euros (ebook)
existe également au format poche : 6.20 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

L'année dernière, j'avais lu mon premier témoignage concernant l'attentat commis au Bataclan, "Vous n'aurez pas haine" d'Antoine Leiris. Il m'avait bouleversée. 

Lorsque "Nos 14 novembre" est sorti, j'avais très envie de le découvrir, mais redoutais également d'être submergée une nouvelle fois par les émotions. En effet, les attentats qui touchent la France et l'étranger ne laissent personne indifférent, mais celui du 13 novembre 2015, à seulement quelques mois de celui de Charlie Hebdo, m'a laissé un goût amer de l'évolution de notre monde. J'ai été me recueillir Place de la République et ce fut un des moments les plus intenses de ma vie côté émotions. Mais revenons au livre.

Dans ce témoignage, Aurélie dresse le portrait de Mathieu, l'homme qu'elle aime et qu'elle a perdu. Mais Mathieu n'était pas que son compagnon. C'était également un Papa laissant un fils de trois ans, Gary, ainsi qu'une fille qui n'est pas encore née au moment du drame, Thelma.

Je m'en doutais, mais j'ai beaucoup pleuré en lisant "Nos 14 novembre". Quelques pages ont suffi et je n'ai pas pu laisser ma lecture de côté avant de l'avoir terminée. J'ai d'ailleurs pris du temps avant de rédiger cette chronique, car j'ai longtemps pensé à Aurélie.

Personne ne devrait vivre ce genre de drame et pourtant, à travers son témoignage, Aurélie ne transmet aucune haine et se tourne vers l'avenir. Soutenue par ses proches, elle va tenter de se reconstruire, ou plutôt de vivre avec. Pour elle, pour son fils et pour sa fille.

Cet hommage est bouleversant tant l'amour qui unissait Aurélie et Mathieu est beau. Bouleversant également puisque Gary va devoir grandir sans son père, et puisque Thelma ne le connaîtra qu'à travers les souvenirs de sa famille.

C'est un témoignage qui m'a retournée et que je ne suis pas prête d'oublier. Un témoignage très fort en émotion et qui, selon moi, doit être lu.

------------------------------------------------------------ Les extraits retenus ---------------------------------------------------

"Nous sommes en vie, nous sommes la vie, personne ne nous enlèvera ça".

"L'amour d'une mère est infini, même lorsqu'il se sait impuissant".

"Aurélie, la seule chose que l'on puisse vraiment faire c'est s'aimer chaque jour plus fort"

"Quand on me demande comment on fait pour se reconstruire après qu'il nous est arrivée une chose pareille je réponds "On ne se reconstruit pas, on continue, c'est tout"".


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

6 mars 2018

Du côté de chez vous - Février 2018

Share the love

Février, mois de l'amour ! On se retrouve avec le rendez-vous mensuel à présent, un rendez-vous que j'adore publier pour partager avec vous les articles qui, selon moi, méritent d'être lus et relus :)

Occuper les petits à l'extérieur

Difficile d'occuper nos petits bambins lorsque l'on veut sortir au restaurant, ou lorsque les trajets en voiture sont longs. Concernant les sorties au restaurant, pour le moment, je n'ai pas tenté avec mes deux filles car elles ont la bougeotte et que, au restaurant, j'aime prendre mon temps. Céline, du blog Mamanetsachipie, présente un cahier ardoise qui est très pratique, et permet également de réduire les déchets puisque vous n'utilisez pas de feuilles en papier pour laisser s'exprimer la créativité de votre enfant. Son article est juste ICI.


Les photos tendances sur Instagram

Que vous ne verrez jamais chez Julia, du blog LesillusdeJu ... Son article m'a fait rire, car la veille, je parlais de bowlcake avec une amie :p. Chez moi non plus, pas de plat parfait, ni de photos "fit girl". Son article est ICI et je vous invite à aller y jeter un œil ;)


Faire son sel de bain

Avec le froid qu'il fait, quoi de mieux qu'un bon bain chaud ? Bon, j'ai une douche, alors pour le côté bain relaxant, on repassera, mais MamaTwins vous propose un DIY pour réaliser votre sel de bain. Une jolie idée de cadeaux également pour votre entourage ! Vous pouvez voir son article ICI.


Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle sélection !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être :
- Janvier 2018 : Du côté de chez vous en janvier
- Décembre 2017 : Du côté de chez vous en Décembre
- Novembre 2017 : Du côté de chez vous en Novembre


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

2 mars 2018

Cyril Massarotto - Quelqu'un à qui parler



Synopsis : Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu'il n'a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu. 

Tiens, et s'il appelait ? À sa grande surprise, quelqu'un décroche. Et pas n'importe qui : c'est à lui-même, âgé de dix ans, qu'il est en train de parler ! Mais que dire à l'enfant que l'on était vingt-cinq ans plus tôt ? 

Finalement, chaque soir, à travers ce téléphone, Samuel va s'interroger: l'enfant que j'étais serait-il fier de ma vie ? Aurait-il vraiment envie de devenir l'adulte que je suis aujourd'hui ? Ne l'ai-je pas trahi en renonçant à mes rêves ? 

Grâce à ce dialogue inattendu et inespéré, Samuel va, peu à peu, devenir acteur de sa vie. Et avancer, enfin ! 

------------------------------------------------------------ Informations ------------------------------------------------------------

Date de sortie : 9 février 2017
Xo Editions -  272 pages
18.90 (broché) - 12.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis -----------------------------------------------------------------

Samuel fête ses 35 ans seul. Il n'a plus de parents, n'a pas de frères et sœurs ni d'amis. Enfin si, Marcel & Marceline, ses voisins septuagénaires. Mais ces derniers ne sont pas là pour l'anniversaire de leur protégé. Samuel se sent seul. Comment a-t-il pu en arriver là, lui qui avait une jolie bande de copains ? 

Alors un soir, il décroche son téléphone et compose le seul numéro qu'il connaît par cœur : celui de la maison de son enfance. Quelqu'un répond. Et cette personne, c'est Samuel lorsqu'il avait 10 ans. Le Samuel d'aujourd'hui va renouer avec le Samuel du passé, et chacun va apporter sa contribution pour une vie meilleure.

"Quelqu'un à qui parler" était dans ma wishlist depuis un petit moment et avant tout, je tiens à remercier Kay pour sa gentillesse. Si tu passes par là, merci, tu m'as accompagnée en ce début d'année ! J'étais très curieuse de découvrir la plume de Cyril Massarotto, et j'en suis contente !

Au début du roman, Samuel est un peu un homme des cavernes. Il se cache derrière ses cheveux longs et sa barbe négligée. Au travail, il est le collègue sympa mais sans plus. Du côté de sa vie personnelle, c'est le néant. Il n'a personne avec qui partager son quotidien et n'a que deux amis : ses voisins, chez qui il dîne tous les soirs. Marcel et Marceline sont d'ailleurs comme ses parents. Ils l'ont pris sous leurs ailes dès son arrivée dans la capitale, quinze ans plus tôt.

35 ans et personne avec qui fêter cette nouvelle année. Le constat de vie de Samuel est assez triste. Alors, lorsqu'il engage une conversation téléphonique avec l'enfant qu'il était, il va se sentir revivre, un peu. Ce duo est touchant, mais il m'a également fait sourire. En effet, comme un enfant, le petit Samuel est plein d'innocence. Pour lui, la vie est simple malgré l'épreuve à laquelle il est déjà confronté à 10 ans.

A travers leurs discussions du soir, Samuel va replonger dans ses souvenirs, ses doutes, ses choix de vie, ce qui va l'amener à réfléchir à ce qu'il souhaite réellement aujourd'hui. Quant au petit Samuel, il et guidé par son "mentor", qui va lui permettre de grandir en peu de temps.

"Quelqu'un à qui parler" est un roman qui fait du bien. Tantôt drôle, tantôt attendrissant et émouvant, Cyril Massarotto m'a touchée. Je garderai un doux souvenir de cette lecture.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)