28 avr. 2017

Lenia Major - Mes plus belles histoires de Danseuses étoiles


Synopsis : Ce beau coffret contient un livre de 116 pages avec 7 histoires passionnantes et en cadeau, de multiples accessoires : un tutu rose, un joli bracelet et deux élastiques pour cheveux ... qui séduiront les fillettes passionnées par le monde de la danse.

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 6 octobre 2016
Editions Hemma - 115 pages
12.95 euros
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio et sa masse critique, ainsi que les éditions Hemma, car j'ai pu faire une heureuse avec ce coffret : ma fille ! 

A travers sept histoires, toutes axées sur la danse, bien entendu, nous suivons Rose, Giulia, Agathe, Janna, ou encore Aïcha et Maëlle, ballerines dans l'école de Mademoiselle Biche. L'été arrivant, elles se retrouvent toutes au centre de vacances "Danser tout l'été", en compagnie de deux monitrices : Flore et Inès.

Entre danse, amitié et chamailleries, les filles n'ont pas le temps de s'ennuyer ! 

Ma fille de quasiment trois ans a été ravie que je puisse lui lire des histoires de danseuses étoiles, ce sont d'ailleurs les premières ! Bien que ce livre soit plus destinés aux enfants de 6-8 ans, ma fille n'a pas été perturbée puisque les histoires restent compréhensibles. 

Pour ma part, j'ai apprécié le fait qu'il y ait 7 histoires dans le même livre, cela nous a permis de les lire petit à petit tout au long du mois. 

La danse classique est au centre du livre, mais d'autres danses y sont également présentées : le Hip Hop, la danse celte, la sarabande ou encore la line dance, ce qui a permis à ma fille d'élargir ses connaissances et son vocabulaire.

La couverture et les illustrations, signées Kabuki, sont très girly et ont totalement plu à Lea. 

Ce coffret est une excellente idée de cadeau. Ma fille a adopté le tutu et adore se déguiser avec à la maison !

25 avr. 2017

Big little lies

Le meilleur casting pour une série !

Actuellement Maman au foyer, et lorsque mes tâches ménagères sont faites, je profite du temps de sieste de ma Princesse pour lire ou regarder des séries. Et la dernière en date terminée est Big Little Lies.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Big Little Lies, c'est l'histoire de trois femmes et mères de famille, qui deviennent amies par le biais de leurs enfants scolarisés dans la même école. Ces trois femmes ont un lien très fort, puisqu'elles vont être au centre d'un drame qui va arriver lors de la fête costumée de fin d'année. Nous allons donc les suivre dans leur quotidien, et surtout nous allons tenter d'en savoir plus sur ce fameux drame. 

Big Little Lies est une série un peu particulière puisqu'elle commence par la fin : un accident. Qui ? Pourquoi ? Comment ? Il faudra attendre le dernier épisode pour le savoir, ce qui rend la série juste addictive ! 

Et puis, le casting de rêve ! Reese Witherspoon, toujours aussi belle depuis Cruel Intentions (1999), que l'on retrouve dans le rôle de la mère parfaite, mais pas si parfaite que ça. Nicole Kidman, toujours aussi bluffante, qui joue le rôle d'une femme manipulée par son mari (C'est d'ailleurs le personnage qui m'a le plus impressionnée). Et puis Shailene Wadney, que j'avais découvert dans Nos étoiles contraires, et que j'ai trouvé ici très talentueuse.
Vous pouvez retrouver également d'autres noms connus : Zoë Kravitz, pour ne citer qu'elle.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Composée de 7 épisodes, chaque épisode vous rapprochera de la vérité. Car si ces femmes se sont liées d'amitié, c'est d'abord à cause, ou peut-être devrais-je dire grâce à un accident survenu à l'école. En effet, le fils de Jane (Shailene Wadney) est accusé d'avoir étranglé Amabella, une camarade de classe. Ziggy dit qu'il est innocent, mais qui croire entre un garçon issu de la classe moyenne, n'ayant jamais connu son père et étant élevé par sa mère, ou une fille, issue de la classe bourgeoise, dont les parents sont très actifs au sein de la commune ? Et quel lien il y a-t-il entre cet accident et l'issue finale ?

Cette mini-série nous montre que l'argent ne fait pas tout, qu'il n'achète pas tout. Ces femmes riches, Maman parfaites à l'apparence parfaite, cachent pourtant de lourds secrets. Et elles jouent leur rôle à la perfection ! J'ai trouvé leur interprétation très juste, et poignante, surtout pour Nicole Kidman.

De graves sujets sont également abordés : la violence conjugale et le viol. 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est pour moi une belle découverte et je vous avoue que j'ai eu du mal à décrocher. J'ai d'ailleurs enchaîné les 3 premiers épisodes, tellement j'étais curieuse d'en savoir plus sur chaque personnage ! 

Big Little Lies est tiré du livre de Liane Moriarty, "Petits secrets, grands mensonges". Ne l'ayant pas lu, je ne pourrai pas faire de comparaison avec la série. 

En résumé, vous pouvez foncer les yeux fermés, je pense que vous ne serez pas déçus ! 


Connaissez-vous cette série ? 


Coup de cœur Culture Hellocoton, merci !

20 avr. 2017

Raphaëlle Giordano - Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une


Synopsis : - Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. - Une quoi ? - Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude... - Mais... Comment vous savez tout ça ? - Je suis routinologue. - Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 17 septembre 2015
Editions Eyrolles - 217 pages
14.90 euros (broché) - 9.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

J'avais glissé dans ma liseuse ce livre, et puis une amie m'en a reparlé juste avant les vacances. Je n'ai donc pas hésité très longtemps avant de l'entamer.

En faisant le bilan de sa vie, Camille se rend compte qu'elle a tout pour être heureuse, mais ne l'est pourtant pas. Un mari qui ne fait plus attention à elle, un fils de plus en plus distant, un métier dans lequel elle ne parvient pas à s'épanouir ...

Lorsque, perdue en pleine campagne, elle rencontre un problème avec sa voiture, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Parvenant à trouver de l'aide pour contacter un dépanneur, elle va faire la connaissance de Claude, qui va chambouler sa vie. Car Claude est routinologue, et va accompagner Camille vers une vie meilleure.

Ah, qu'il est bon de lire ce genre de livres ! J'ai dévoré ce roman d'une traite tant j'en ai apprécié son contenu et le message qu'il délivre !

A travers l'histoire de Camille, Raphaëlle Giordano nous transmet de nombreuses pensées positives, et cela fait du bien, surtout par les temps qui courent !

Entre roman et livre de développement personnel, je ressors de ma lecture avec l'envie encore plus forte d'améliorer mon quotidien, en chassant tout le négatif, pour ne garder que le meilleur, et ainsi profiter encore plus des bonheurs qu'elle nous apporte.

J'essayais déjà d'être chaque jour reconnaissante d'être en vie et entourée d'amour, mais ce livre m'a apporté une sérénité supplémentaire, idéale pour entamer les vacances du bon pied.

Je recommande donc ce titre à tous. Ce livre est à dévorer, qu'importe la saison, et qu'importe l'occasion !

--------------------------------------------------------- Les extraits retenus --------------------------------------------------
"Le meilleur moyen de muscler votre affirmation de soi, c'est d'apprendre à être votre meilleure amie !".

"Vous savez, Camille, la vie, c'est comme une montgolfière. Pour aller plus haut, il faut savoir se délester et jeter par-dessus bord tout ce qui empêche de nous élever".

"Je suis la seule personne responsable de ma vie et de mon bonheur"

17 avr. 2017

La tarte aux pommes

Automne - Hiver - Été - Printemps
Le dessert de toutes les saisons

Dès qu'il me reste quelques pommes à la maison, j'en profite pour faire une tarte. Et c'est une gourmandise qui remporte toujours un franc succès ! 

Les ingrédients : 
➩ Une pâte feuilletée
➩ 4 pommes 
➩ 50g de beurre
➩ 1 sachet de sucre vanillé

En option :
➩ De la compote de pommes
➩ De la cannelle

Les différentes étapes :
➪ Faites préchauffer le four à 200°, thermostat 7
➪ Apposez la pâte feuilletée sur votre moule à tarte. Pensez à enlever le surplus si votre plat est plus petit
➪ Épluchez et coupez les pommes en petites lamelles, après en avoir ôté le cœur et les pépins
➪ Disposez ensuite ces lamelles sur votre pâte. Laissez libre cours à votre côté artistique ;)
➪ Enfournez le tout une vingtaine de minutes
➪ En parallèle, faites fondre votre beurre, ajoutez-y le sucre vanillé, puis versez ce mélange sur votre tarte
➪ Enfournez encore quelques minutes, pour laisser dorer le tout

Et voilà, il n'y a plus qu'à !
Bon appétit !


13 avr. 2017

Agnès Martin-Lugand - J'ai toujours cette musique dans la tête


Synopsis : Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. 
Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 16 mars 2017
Editions Michel Lafon - 360 pages
18.95 euros (broché) - 7.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

Véra et Yanis, couple complice et parents de trois enfants, mènent une vie des plus banales. Véra travaille dans une agence de voyages et Yanis est employé dans le cabinet d'architecte de Luc, son beau-frère. Mais voilà, les deux hommes ne s'entendent plus. Yanis ne supporte plus l'autorité de son beau-frère, et en a assez d'être sans cesse rabaissé. Il décide de se lancer à son compte grâce à l'aide de Tristan. Sa société va démarrer sur des chapeaux de roues dans un premier temps. Cependant, Yanis va vite déchanter et se retrouver dans une situation très délicate, qui pourrait faire voler son couple et sa famille en éclats. 

Quel plaisir de retrouver Agnès Martin-Lugand avec son dernier roman ! Avant de vous donner mon avis sur le livre, je tiens à écrire quelques mots sur le titre et la couverture. Le titre m'a, comme toujours, donné envie de me plonger immédiatement dans l'histoire. Je l'ai trouvé poétique. Quant à la couverture, elle est fidèle aux précédents romans : sobre et classe. Un combo gagnant sans même avoir ouvert le livre.

Véra et Yanis pourrait être comme vous et moi. Tous deux salariés, menant une vie ni trop riche, ni trop précaire, ils s'aiment comme au premier jour. D'ailleurs, leur complicité est belle à voir. Elle m'a beaucoup touchée. Leur vie va changer lorsque Yanis va créer sa propre entreprise, aidé par Tristan, son premier client. Une amitié va rapidement naître entre eux, une amitié grandissante, qui va s'avérer toxique, voire dangereuse.

Yanis va être de moins en moins présent pour sa famille, se laissant entraîner dans un tourbillon infernal. Et cela se ressent tout au long du roman. Une atmosphère malsaine va s'installer, malgré tout l'amour que Véra et Yanis se portent.

J'ai ressenti de l'anxiété en lisant ce roman. De l'anxiété pour cette famille, pour qui tout va basculer. La plume d'Agnès Martin-Lugand reste la même, toujours fluide et très agréable à lire, mais elle s'est orienté vers un autre style. J'ai également ressenti beaucoup d'empathie pour Vera, mais également pour Yanis. Quant à l'aîné de la famille, il m'a beaucoup émue. La force d'un enfant est inexplicable. 

Complètement obsédée par ce roman, et une fois la deuxième partie entamée, je n'ai pas pu le lâcher. Cela faisait bien longtemps que je ne me couchais pas si tard pour terminer un livre, mais cela en valait la peine ! 

En résumé, j'ai adoré le côté thriller psychologique vers lequel l'auteure a voulu nous entraîner. Un renouvellement par rapport à ses précédents romans, plus "feel good", mais tout aussi plaisant à lire ! 

------------------------------------------------------------ L'extrait retenu -----------------------------------------------------

"Votre vie, quoi que tu en penses, change, commença-t-il sérieusement. Yanis change. Tu changes, Véra. Dans ces moments-là, on fait du tri, on s'éloigne de personnes qui ont énormément compté parce qu'on ne partage plus les mêmes centres d'intérêt. Vous allez nouer de nouvelles relations avec Yanis, toi la première. Ca n'ôte en rien l'affection que tu as pour tes vieux amis, ni celle qu'ils ont pour toi".

10 avr. 2017

10 choses sur moi

Mais qui est Louloute ?

A vrai dire, je ne suis une jeune femme banale, sans chichis, sans artifices. Mais comme j'aime bien lire ce genre d'articles sur les autres blogs, je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous dévoiler, de temps en temps, des petites anecdotes ou des choses sur moi. Ready ?

1. J'ai peur horreur des pigeons
Disons que si je vois un petit groupe de pigeons, je vais le contourner, voire carrément changer de trottoir. En plus d'être sale, cet oiseau n'a peur de rien, même pas de l'humain. Non, clairement, je préfère les éviter.

2. Je dis "Je t'aime" à longueur de journée à 
Mes filles. Oui, je sais ... Mais je les aime tellement ! Mais du coup, je pense que j'épuise mon quota de "Je t'aime", car je le dis rarement à mon entourage, préférant la présence et les actes. Et puis, comment résister, quand ma fille me dit "Maman, je t'aime plus que ma vie" ?

Source : http://crayondhumeur.blogspot.fr
3. Je m'oriente petit à petit vers une tendance minimaliste
Effet de mode, pas vraiment, j'y pensais depuis quelque temps, mais maintenant que je suis à la maison, j'ai un peu plus de temps pour agir. Cela fait quelques mois que je désencombre mon appartement, et je peux vous dire qu'on en accumule des choses inutiles au fil des années !

4. Je fais attention à la planète
Du mieux que je peux, bien entendu. Je me bats à la maison pour que le tri soit fait correctement, j'essaie de limiter l'usage de produits jetables comme le coton, l'essuie tout etc ... Ce n'est pas grand chose mais ce n'est déjà pas mal

5. Je suis une mordue de séries
Mais je n'ai pas le temps de toutes les visionner. Ou alors il faudrait que je tire un très sur mes courtes nuits. Les prochaines à découvrir : Riverdale et 13 reasons why.

6. Je suis également une mordue de lectures
Depuis toute petite. Enfin presque. Au collège/lycée, je ne lisais plus que les lectures imposées par les cours. Mais je me suis bien rattrapée depuis ;)


7. J'aime les réseaux sociaux autant que je les déteste
Contradictoire n'est-ce pas ? Disons que je les adore pour pouvoir partager des petits moments de vie, pour rire, et pour me détendre. Mais que je les déteste lorsque j'apprends des événements importants, lorsque je vois des posts visés ou que la personne se plaint sans cesse. Entre autres ...


8. Je suis nostalgique des années 90
Surtout musicalement. J'ai d'ailleurs toujours dans mon Mp3 des chansons des Spice Girls, Larusso et autres phénomènes de cette époque, et j'adore les écouter et chanter à tue tête dessus !

9. Petite, j'avais beaucoup d'ambition
Je voulais être pédiatre et conseillère en banque. Et lorsque ma Maman me disait que c'était impossible, je lui répondais que je serai pédiatre le matin et conseillère en banque (banquière quoi) l'après-midi ! Et finalement, je ne suis ni l'un, ni l'autre !



10. Ma plus vieille amitié a 29 ans
Et j'ai 29 ans. Epatant non ? En réalité, j'ai rencontré une de mes meilleures amies il y a 17 ans, et nous avons appris que nous passions déjà du temps ensemble étant bébé, car nous étions voisines d'immeuble !

La suite au prochain épisode ;)

6 avr. 2017

Anna McPartlin - Mon midi, mon minuit

Synopsis : Si vous vous reconnaissez dans l’une des 5 situations suivantes, ce roman est pour vous !
1. Il vous est déjà arrivé de danser dans des toilettes publiques, un test de grossesse négatif à la main.
2. Vous vous êtes déjà mise à pleurer après une aventure d’un soir.
3. Vous êtes déjà tombée amoureuse malgré vous.
4. Vous avez déjà eu l’impression d’être follement vivante, vous vous êtes aussi déjà sentie complètement idiote.
5. Vous n’avez encore jamais lu de livre capable de vous faire rire, pleurer et appeler votre meilleur(e) ami(e).

À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusqu’alors rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…

Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.

----------------------------------------------------------- Informations ----------------------------------------------------------

Date de sortie : 6 avril 2017
Editions Le Cherche Midi - 400 pages
21 euros (broché)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------

Emma et John sont fous amoureux. Malheureusement, John perd la vie dans un accident de voiture. Emma, mais également son frère Nigel, et ses amis Sean, Clo, Anne et Richard, vont devoir apprendre à continuer sans lui, et à vivre leur deuil, chacun à leur façon.

Si vous avez lu son précédent roman "Les derniers jours de Rabbit Hayes", vous constaterez que le thème de la mort est une nouvelle fois au cœur de l'histoire. Cependant, ici, nous suivons toutes les étapes de la reconstruction. De la colère à l'incompréhension, Emma et ses proches finissent par accepter le décès de John, et à poursuivre leur vie et leurs projets. Et une nouvelle fois, Anna McPartlin m'a fait passer du rire aux larmes, et des larmes au rire en quelques pages.

De ce livre se dégage beaucoup d'émotion, mais également beaucoup d'humour, et une belle leçon de vie : les nuages finissent toujours par laisser place au soleil. Malgré les vies différentes de chacun, cette bande d'amis a su rester soudée dans cette épreuve difficile. Comme le dirait l'auteure : le deuil se multiplie, démultiplie et rapproche en même temps.

J'ai adoré ce roman, qui malgré son thème difficile, m'a fait beaucoup de bien. Je ne saurai vous l'expliquer, mais Anna McPartlin a très bien communiqué son obsession de la vie. En effet, ayant eu la chance de la rencontrer le 27 mars dernier, grâce à Babelio et aux éditions le Cherche Midi, j'ai appris qu'elle avait vécu beaucoup de choses difficiles. Pour autant, c'est une femme pétillante et pleine de vie. Ses quatre mots d'ordre sont "Love, loss, friends, family" et les personnages de son roman sont inspirés de son entourage, de façon détournée.

A travers Nigel, le frère d'Emma, Anna McPartlin évoque également la forte présence de l'Eglise catholique en Irlande. Elle souhaitait rendre justice à ce personnage, qui a beaucoup souffert du regard des autres. Lors de la rencontre, l'auteure nous a indiqué qu'un de ses amis avait rejoint les rangs de l'Eglise, et qu'elle n'avait pas compris ses motivations. Bien que ne partageant pas les mêmes convictions religieuses, j'ai trouvé Anna McPartlin très respectueuse.



En résumé, ce fut une très belle rencontre qui vous met du baume au cœur. Je suis rentrée chez moi avec le sourire, heureuse d'avoir pu passer un petit moment à écouter une femme inspirante. D'ailleurs, j'ai hâte de découvrir son prochain roman l'année prochaine !

------------------------------------------------------------ L'extrait retenu -----------------------------------------------------

"Le bonheur est un cadeau. Il nous baigne de sa chaleur et nous rappelle l'existence de la beauté. Il ne faut jamais se laisser aller à croire qu'il va de soi".

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)