8 mai 2017

Antoine Leiris - Vous n'aurez pas ma haine


Synopsis : Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.

C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

Ancien chroniqueur culturel à France Info et France Bleu, Antoine Leiris est journaliste. Vous n’aurez pas ma haine est son premier livre.

------------------------------------------------------------ Informations ----------------------------------------------------------
Date de sortie : 4 janvier 2017
Editions Le livre de poche - 144 pages
3.90 euros (broché) - 3.99 euros (ebook)
Source : Amazon (lien affilié)

------------------------------------------------------------ Mon avis --------------------------------------------------------------


Antoine est marié à Hélène et père de famille. Le 13 novembre 2015, Hélène se rend au Bataclan pour un concert, un concert dont elle ne reviendra jamais, car un attentat a lieu ce soir là.

Dès les première lignes, j'ai été immédiatement très émue. Une boule à la gorge qui ne m'a pas quittée de toute ma lecture.

Avec des paroles simples, mais poignantes, Antoine évoque la perte de sa moitié, la mère de son fils Melvil. Comment expliquer à un si petit enfant qu'il devra désormais vivre sans ma mère ? J'ai été profondément touchée par le lien qui unissait cette famille, et qui unit désormais un père et son enfant.

Par amour, Antoine ne se laissera pas vaincre par la haine. C'est un homme très courageux, à qui nous ne pouvons souhaiter qu'apaisement, et de pouvoir vivre des jours meilleurs.

Je vous recommande également cette lecture, qui m'a fait verser bien des larmes.

--------------------------------------------------------- Les extraits retenus ---------------------------------------------------

"Vendredi soir vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n'aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son cœur".

"On ne se soigne pas de la mort. On se contente de l'apprivoiser. L'animal est sauvage, ses crocs sont acérés. J'essaie juste de construire une cage pour l'enfermer".

7 commentaires:

  1. J'en suisnlartagee entre l'envie de le lire et l'appréhension d'être en larmes à chaque page

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais comme toi, je ne regrette pas de l'avoir lu, mais il m'a vraiment beaucoup marquée.

      Supprimer
  2. Coucou !
    Je cherchais justement un livre sur cet attentat. Il a l'air d'être vraiment bien et l'extrait que tu as choisi le reflette tellement (d'ailleurs j'adore quand tu fais ça) du coup je vais craquer et me le prendre !

    Julie - Comme on est

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très émouvant, je ne peux que te le recommander ! Il y a également le titre "nos 14 novembre", mais je ne l'ai pas encore lu.
      Bisesno

      Supprimer
  3. Merci pour ton avis, je ne connaissais pas ce titre !

    RépondreSupprimer

Merci pour ton petit mot ♡