27 févr. 2018

Pardon, j'ai deux enfants ...

Je n'ai plus envie de m'excuser

Lorsque je suis tombée enceinte en 2013, je savais que beaucoup de choses allaient changer dans ma vie. Mais j'en ai réellement pris conscience lorsque nous avons accueilli notre seconde fille.


Pardon de ne plus être autant disponible

Avec l'arrivée de Lea, notre premier enfant, la vie a suivi son cours de façon relativement simple. Cependant, comme tout parent, j'étais moins disponible, consacrant beaucoup de mon temps à l'éducation de ma fille. Lea a été un bébé facile à vivre, et sortir avec elle ne me posait aucun problème car elle s'endormait facilement, peu importe l'endroit où nous nous trouvions. 
Malgré cela, j'ai reçu quelques remarques parfois blessantes, me reprochant de ne plus être là, ou pas assez. De même au travail, où je ne pouvais plus traîner après l'heure, et où je filais à la vitesse grand V pour tenter d'attraper mon RER à l'heure pour récupérer ma fille à la crèche. 
Alors, avec l'arrivée de Mila, ma disponibilité envers les autres a encore diminué. Mila a été plus difficile à gérer que sa grande sœur, et les premiers mois de vie, je ne souhaitais qu'une chose : me reposer. Alors oui, cela peut paraître égoïste, mais pour pouvoir tenir physiquement et psychologiquement, j'ai pensé à moi avant de penser aux autres. La plupart des personnes de mon entourage a compris. Les autres ... Je n'ai pas eu envie de me justifier. Je reste présente mais je ne veux plus m'excuser de ne pas être là dans la minute. 


Pardon de ne plus pouvoir aller au bout du monde

J'entends par là de ne plus pouvoir passer une journée à Paris, en enchaînant restaurant et cinéma, ou de sortir le Vendredi soir, Samedi et Dimanche. Avoir deux enfants tout en étant en congé parental m'a fait revoir mes priorités financières, et les sorties n'en font plus partie pour le moment.
Passer l'après-midi dans un centre commercial ? Non merci, je n'ai pas envie de passer mon temps à surveiller ma grande tout en promenant la petite à poussette. 
Aller au restaurant ? Nous arrivons déjà à peine à manger tous les quatre à la même heure à la maison, alors tenter l'expérience du repas à l'extérieur, et ne pas pouvoir apprécier mon repas, c'est non.
Mes déplacements sont différents et parfois limités, et oui, ça me pèse de devoir refuser certaines propositions, mais mes enfants, je les ai voulus, et je les assume. Cela ne m'empêche pas de passer du temps seule, sans elles, lorsque cela est possible. Mais je ne veux plus m'excuser de sortir, et choisir les sorties avec mes enfants.


Pardon de ne pas comprendre

De ne pas comprendre que parce que vous n'avez pas d'enfants, je ne dois pas parler des miens, et encore moins en faire ma priorité. C'est un choix de ma part, et quitte à perdre plusieurs personnes au fil du temps comme cela est déjà arrivé, je ne veux avoir aucun regret plus tard. Je veux voir mes filles grandir et être là pour elles. Toute personne censée le comprend. Pour les autres, c'est que nous n'étions plus faites pour nous entendre. Je ne veux plus m'excuser de ne pas vous comprendre, car vous ne me comprenez pas non plus.



Mes enfants sont ma continuité. Je me suis parfois oubliée dans mon rôle de Maman mais je pense avoir trouvé un équilibre aujourd'hui. Je suis également une femme, mais je ne veux plus m'excuser d'avoir des enfants, et tant pis si je dois me mettre à dos du monde !

texte écrit en 2017

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager grâce aux icônes juste en dessous :)

Coup de coeur famille sur Hellocoton ! Merci ! 

46 commentaires:

  1. Je comprends ton ressenti. Dans mon cercle d'amis, j'ai été la première à avoir un enfant et pendant que mes amies faisaient la fête ou partaient au bout du monde, je pouponnais. Par contre, j'ai trouvé plus facile l'arrivée de Raoul car c'est le moment où mes amies devenaient mamans. Et puis aujourd'hui, à 5 et 9 ans, la plupart de mes amies sont les mamans des copains/copines alors c'est plus facile ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté aussi, on a fait des enfants quasiment tous en même temps. Du coup, on se comprenait et on se soutenait. Mais parfois, les remarques les plus blessantes viennent des personnes les plus proches de toi, et ça ne passe pas toujours. Maintenant je suis passée à autre chose, mais je ne l'ai pas toujours bien vécu.

      Supprimer
  2. oh ma belle beau coup de gueule. c'est vrai que ça change les enfants, nous par exemple on invite plus souvent du monde à la maison qu'on ne sort mais cela ne change rien, on a toujours nos amis.
    Après j'avoue que j'ai énormément de chance car mes parents s'en occupent pendant toutes les vacances scolaires.
    Mais je comprends ton envie de te reposer et aussi de prendre soin de toi.
    On m'a souvent fait des reproches au travail quand mes enfants étaient petits mais maintenant qu'ils grandissent cela change ouf !
    courage et plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends vraiment pas comment on peut faire des reproches, surtout au travail. A croire que personne n'a eu d'enfants peut être ?
      Nous aussi, on invite et on se fait inviter le plus souvent. C'est plus pratique avec les filles, et puis nos amis ont en général aussi des enfants. Du coup ils jouent tous ensemble et c'est plus sympa ^^

      Supprimer
  3. Bonjour tes enfants sont ta priorité je peux le comprendre même si je n ai pas d enfants, pour moi malheureusement la vie en à décidé autrement et je regrette fortement de ne pas en avoir eu car cela me manque terriblement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée pour toi et j'espère que tu n'en a pas trop souffert.
      Mes enfants seront toujours ma priorité, quoi qu'on dise, elles passeront toujours avant tout.

      Supprimer
  4. Coucou je n'ai pas d'enfants, du coup je peux comprendre après faut penser positif et voir le bon côté des choses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de nature plutôt optimiste, et heureusement ! Mais bon, parfois, il faut savoir quand même arrêter de chercher la petite bête là où il n'y en a pas.
      Personnellement, j'ai fait le choix d'avoir des enfants rapprochés, je ne suis plus autant disponible qu'avant et j'estime que c'est quelque chose de normal et compréhensible. Maintenant, quand on ne veut pas comprendre, on ne veut pas. Je n'y peux rien :p

      Supprimer
  5. Coucou ma belle,
    Je n'ai pas d'enfants mais j'ai des amies qui en ont et je ne vois pas le soucis ! Puis ça n'empêche pas d'aller chez mes amies et de voir leurs enfants, et une fois les enfants couchés on a un petit temps ensemble alors pour moi tout est parfait. De toute façon je trouverais bizarre d'avoir des amis mais de ne jamais voir leurs enfants, ça fait partie d'eux et j'ai envie de les voir grandir aussi...
    T'as bien raison de penser à toi avant tout, ça t'évite sans doute de péter les plombs et c'est bien normal que tes enfants soient ta priorité, je ne comprends pas que les gens ne puissent pas l'entendre....
    Après j'espère que tu arrives de temps en temps à avoir juste du temps pour toi, le temps d'un massage, de lire un livre, d'un bon bain ou qu'en sais-je, histoire de décompresser un peu, car c'est pas évident à mon avis la vie de Maman ^^
    Plein de bisous et bravo pour ton joli texte, il est très bien écrit ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie ! Ca me fait plaisir d'avoir ton ressenti.
      Samedi, j'ai reçu des amies qui n'ont pas d'enfants, et qui n'en veulent pas dans l'immédiat, et pourtant, elles se sont bien amusées avec mes filles, et j'ai vu que ça leur faisait plaisir de les voir. J'aime ces moments, tout comme j'aime aussi ceux où l'on se retrouve que entre filles, pour papoter plus librement.
      En fait, ce que je ne comprends pas, ce sont les réflexions qu'on peut recevoir. Que l'on pense quelque chose, pas de problèmes, moi même il m'est arrivé de me dire que la maternité changeait beaucoup de choses chez mes proches, mais je n'irai pas jusqu'à en faire la remarque car je trouve cela normal de faire passer ses enfants d'abord. Ils sont notre continuité.
      Les premiers mois ont été difficiles, mais maintenant j'arrive à prendre un peu de temps pour moi. C'est d'ailleurs INDISPENSABLE pour mon bien être :)
      Bisous et merci pour ton témoignage.

      Supprimer
  6. Tu n'as pas à t'excuser et tu as raison de ne pas apporter d'importance à ceux qui ont choisis de te zapper ou de ne pas accepter ta vie comme elle est ! Ah les gens ! Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, ça m'a permis de me remettre en question, et finalement de continuer sur ma lancée du "qui m'aime me suive" ^^
      De toute façon, on trouve toujours quelque chose à redire, peu importe la situation de la personne. On ne changera pas les mentalités !

      Supprimer
  7. Coucou! Tu as tout à fait raison de l’exprimer! Je n’ai pas d’enfants mais mon conjoint a une fille du coup un week-end sur 2 j’ai plus de boulo à la maison, je comprends que les enfants doivent passer avant tout, et surtout il ne faut pas oublier que l’on reste des femmes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les premiers mois, j'ai un peu oublié, mais j'étais tellement fatiguée que je voulais juste me reposer dès que possible. Maintenant j'ai trouvé mon équilibre :)

      Supprimer
  8. Comme je te comprends et pourtant je n'ai qu'un enfant. Je n'ai financièrement pas les moyens de suivre partout dans toutes les folles soirées resto ou autre des copains... Ni l'énergie pour cela. Le soir, quand il est couché, j'ai juste envie de regarder un épisode de 40 min sur Netflix et d'aller me pioter. C'est dur la vie de parent mine de rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, mais c'est tellement beau qu'on en oublie tous les tracas :)

      Supprimer
  9. Tu n'as pas à t'excuser d'avoir une vie et de faire passer tes enfants avant les autres ! C'est ce que fait toutes mères à ma connaissance.
    Ne te laisses pas abattre et si les gens ne sont pas contents, tant pis pour eux, le résultat sera le même :p
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, je ne compte pas changer :p

      Supprimer
  10. Je pense que c'est ce que fait chaque mère ! Et puis si les gens ne sont pas contents... tant pis !

    Gros bisous,

    Cha de ciaoflamingo.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, il y aura toujours des mécontents. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux, mais je voulais quand même publier cette réflexion de 2017.

      Supprimer
  11. Faut surtout pas culpabiliser, ma belle ! La famille prévaut sur le reste, je comprends vraiment pas comment certaines personnes peuvent reprocher cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant ... Enfin bon, on ne changera pas le monde.

      Supprimer
  12. Quand on a des enfants, les priorités changent, enfin pour certains ça changent et d'autres pas.. Pour moi, ça a changé ! Ma famille était ma priorité et l'est toujours d'ailleurs. Je préfèrais largement passer du temps auprès d'eux lorsqu'ils étaient petits et je peux te l'assurer: je ne l'ai jamais regretté ! Mais ce qui me fait le plus plaisir, ce sont les paroles de mes enfants qui ont grandit et qui me disent qu'ils sont heureux d'avoir eu des parents si présents et à leur écoute. ça vaut tout l'or du monde ! Alors je te comprends tout à fait car tu es dans la même démarche que moi il y a quelques années. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ! Je ne veux pas avoir à regretter plus tard de n'avoir pas passé assez de temps avec elles. Même si bien sûr il est important de s'accorder du temps pour soi et de ne pas vivre "maman", ce rôle sera toujours ma priorité.

      Supprimer
  13. Coucou je comprends complètement ton article, quand on devient maman notre vie change et surtout nos priorités on ne s'oublie pas mais on est plus seule donc c'est normal d'être moins disponible!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas compris par tout le monde, je peux te l'assurer. Mais bon, une fois que l'on relativise, et que l'on passe à autre chose, ça va beaucoup mieux !

      Supprimer
  14. Ça fait du bien de dire un peu ce qu'on a sur le coeur et là, pour le coup, je te comprends complètement vu que je suis aussi maman de 2 enfants ! J'ai bien du mal à imaginer qu'on puisse te reprocher de penser prioritairement à tes enfants, sérieusement je ne vois pas ce qui peut passer avant ?!! Après personnellement j'ai appris surtout à ne pas m'oublier et surtout à me faire plaisir sans culpabiliser de laisser mes enfants ! Après si toi, pour l'instant, tu n'as pas envie de le faire alors franchement ne te force pas et fais comme tu en as envie...Et j'ai envie de te dire : on s'en fout des autres, l'important c'est notre famille et proches, point :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est d'accord ! Maintenant oui, je prends plus de temps pour moi, je sors seule, je vois des copines sans mes filles, je pars parfois le week-end pour souffler. Mais au début, tout ce que je voulais c'était me reposer. Presque 9 mois sans nuits ou en nuits coupées, ça n'a pas fait que du bien à mon esprit xD. Enfin, je ne t'apprends rien, tu sais ce que c'est.

      Supprimer
  15. Je suis la première de mon groupe d'amis a avoir eu des enfants et du coup il est vrai que je ne peux pas suivre la cadence. Ils s'y mettent petit à petit. Je ne vois plus autant mes amis mais ils continuent à me proposer quand ils font quelque chose et ne disent rien quand je refuse. J'ai beaucoup de chance. Des amitiés peuvent se perdre en chemin mais je suis confiante, nous nous retrouverons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, si les amis se perdent, c'est que ce n'était plus le bon créneau pour continuer de partager. Ils peuvent partir, c'est sans rancoeur, mais je ne retiens personne. J'ai déjà donné de ce côté là.
      Comme toi, avec mes amis on se voit moins, mais quand on se voit, c'est comme si on était ensemble la veille. Et c'est ça qui est beau.

      Supprimer
  16. Tu m'impressionnes ^^. Personnellement, je veux pas d'enfants. Mon travail et mon homme sont mes priorités... Et je sais qu'avoir des enfants demande de l'organisation et change totalement notre vision de la vie. Apres, je dois faire face à la famille et les amis, qui commencent a avoir des enfants et qui me font de la pression. Genre : "Tu commences à vieillir, se sera trop tard ensuite...". Meme si cela fait cinq ans que je suis avec mon homme, ni lui, ni moi, n'avons envie d'avoir aujourd'hui des enfants. Pourquoi, dans la tète des gens, c'est obligatoire après 25 ans, pour un couple, d’être heureux avec des enfants ???? o-O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est un débat sans fin. Tu vois, je ne voyais pas ma vie sans enfants, mais je comprends tout à fait une femme qui ne souhaite pas en avoir. Aujourd'hui je ne pense pas que cela soit indispensable. Moi, j'aurai été malheureuse, mais tant que chacun trouve son bonheur que ce soit dans la famille, l'amour, le travail ou autre, je ne vois pas en quoi cela poserait un problème.

      Supprimer
  17. Alizée - She Squats05 mars, 2018

    Ça m'effraie tellement d'avoir des enfants pour tout ça justement... J'aime trop ma vie actuellement, ça peut paraître égoïste mais à 25 ans j'ai tout juste l'impression que ma vie commence, je voyage, je fais un tas d'activités, et j'aime beaucoup tout ça ! Je ne suis pas prête à chambouler ma façon de vivre... J'imagine que ça doit être compliqué avec des enfants et que c'est normal de ne plus avoir autant de temps qu'avant.

    Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 25 ans, tu as tout le temps ! Et même si tu ne veux pas d'enfants, si tu es heureuse ainsi, c'est le principal !

      Supprimer
  18. Coucou !
    Merci, merci, merci, merci pour cet article ! Tu viens de poser des mots sur mon ressenti.
    Bien que je n'ai qu'une petite mistinguette, je comprends tellement bien ce que tu décris là. Et même si, j'ai encore un peu du temps pour moi, être maman célibataire m'a amené à revoir mes priorités et mon budget... Certaines personnes ne comprennent pas, certaines personnes ont eu des mots ou des réfléxions blessantes à mon égard et même envers ma fille. Beaucoup m'ont tourné le dos et, au début, je m'excusais, je pleurais et déprimais de ne plus être comprise mais comme toi, je n'ai plus envie de m'excuser et d'être tirée vers le bas ! Je fais mes choix, et j'essaye de faire le mieux pour ma fille c'est tout.
    Le peux que je vois me montre que tu es une femme et une mère fantastique... Ceux qui t'aime le savent, les autres, ben ouste !
    Prenez soin de vous 4. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pense à toi, et à ta jolie puce. Le reste importe peu.
      Merci pour tes mots.
      Gros gros bisous !

      Supprimer
  19. OMG ! Amen !!!!!
    En ce moment je vois du bash partout sur ce genre de chose et franchement merci de remettre les pendules à l'heure car certains ne cherche vraiment pas à comprendre le pourquoi du comment et ne font que juger ou raler, bref les gens ! MErci pour ton article :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. souvent, ce sont les personnes qui n'ont pas d'enfants, ou qui ont oublié qu'ils en avaient eu qui font les remarques les plus blessantes. Mais bon, ça me passe au dessus maintenant ;)

      Supprimer
  20. Arf tu as tellement raison, je ressens exactement tout ça en ce moment! D’ou les coup de mou carc’est difficile de se faire une raison, de s’excuser Souvent, d’avoir peu de temps pour soi ... heureusement que tu es la pour me rassurer ! J’aimerai pouvoir ecrire ce style d’articles... merxi ma Elsa! Bisous
    PS: je vais rajouter ton blog dans mes favoris sur mon blog 😊 comme ça je ne louperai plus d’articles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Karine !
      Le temps d'adaptation est parfois difficile, mais le plus important est de profiter de sa famille. Le reste passe après :)
      Gros bisous

      Supprimer
  21. Anne-Sophie09 mars, 2018

    Tu as tellement raison Elsa. J'ai également remarqué qu'on me regardait différemment au boulot. J'arrivais certes bien plus tôt que tout le monde mais repartais plus tôt aussi que la grosse majorité des collègues, du coup j'ai bien senti le regard de certains... Et le frein concernant une potentielle évolution... C'est triste mais c'est comme ça. Vivement que les entreprises évoluent. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça. Quand tu arrives plus tôt c'est normal. Par contre partir à l'heure là il y a un problème quoi ...
      Je ne suis pas certaine que ça évolue malheureusement. Je l'ai vu de mon côté avec ma hiérarchie pourtant féminine, et quasiment toutes mères de famille ... Ils n'en ont rien à faire ... Enfin bon, comme tu dis, c'est comme ça. Le plus important, ce sont tes deux princesses adorables :)
      Merci d'être passée, ça me fait super plaisir en tout cas !
      Gros bisous

      Supprimer
  22. C'est vrai qu'il n'est pas simple de faire comprendre que l'on est pas toujours autant dispo. Après, pour ma part avec un enfant comme toi on fait encore beaucoup de chose. Je n'ai pas l'impression de me priver pour mon enfant bien au contraire, on vit beaucoup plus de chose.

    Allez courage, et ils comprendront quand ils en auront !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un enfant, je n'avais aucune difficulté. Maintenant avec deux c'est autre chose, ma dernière n'a pas le même tempérament que sa soeur. Mais on s'adapte, et je préfère privilégier les moments passés avec elle. Au moins, je n'aurai aucun regret plus tard :)

      Supprimer
  23. coucou , j'ai connu ça avec Mr Woody ( qui a 4 ans aujourd'hui) beaucoup ont pris la fuite et n'ont jamais compris =/
    Le pire c'est un couple d'amis qui nous invite à manger avec le petit ( il avait à peine un mois)
    On arrive la maison était complètement enfumé car ils étaient 5 à fumer dedans ! Et ils ont bien sur mal pris qu'on demande à mettre le petit dans une autre pièce ..j'ai trouvé ça écœurant venant de la part 'd'amis' ..Alors j'imagine pas avec 2 enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu reçois un bébé ou un enfant, tu fais quand même tout pour bien l'accueillir ! Nous on passe systématiquement un coup de serpillière, même en ayant nos filles, pour accueillir dans de bonnes conditions ... Personnellement avec une maison enfumée je serai repartie directement. Je trouve ça hyper vexant et c'est un manque de respect je trouve !

      Supprimer

Merci pour ton petit mot et ton soutien ♡